Une alimentation équilibrée pour un enfant en pleine santé

0
746

On le dit de plus en plus, et notamment via des spots publicitaires, l’alimentation de l’enfant doit être équilibrée afin de prévenir les risques d’obésité. Les nutritionnistes et les pédiatres s’entendent sur des règles d’hygiène alimentaires strictes. C’est donc aux parents de respecter ces règles dans la constitution des repas de leurs enfants et bien avant, au moment des courses.

Les règles du bien manger chez l’enfant
Car oui, l’équilibre alimentaire, c’est aussi un certain nombre de règles à adopter avant même les aliments que l’on avale. D’abord, l’enfant doit apprendre à manger à heures fixes, à table, assis confortablement, en famille idéalement (beaucoup d’enfants déjeunent ou dînent d’un plateau repas devant la télé). Il doit aussi apprendre à manger avec des couverts et non avec les doigts.
On ne doit pas encourager un enfant à jouer avec la nourriture mais on peut s’amuser en cuisinant en adoptant des formes rigolotes pour faire manger à son enfant des légumes par exemple. Il faut lui donner envie et non le dégoûter.

De même, le repas ne doit pas devenir une guerre quotidienne. Si votre enfant ne veut pas goûter, encouragez-le mais ne le forcez jamais.
S’il n’est plus un tout petit, il peut vous aider à concocter les plats ou vous accompagner faire les courses, un bon moyen de forger ses goûts et de lui faciliter le repas ! L’enfant doit apprendre à manger lentement en mâchant bien les aliments.

L’équilibre alimentaire de l’enfant en question
Qui dit alimentation équilibrée, dit la présence à chaque repas d’un produits qui vont couvrir les besoins journaliers de l’enfant en fonction du rythme et du moment de la journée. L’enfant doit faire 4 repas par jour, aucun ne doit être sauté.
Chaque repas doit être suffisamment riche pour éviter à l’enfant des moments de grignotages, responsables d’une prise de poids conséquente.

Le petit-déjeuner et le goûter
sont des repas qui permettent à l’enfant de prendre des forces avant d’affronter la journée d’école ou les devoirs du soir. Ils vont donc comporter des produits laitiers et céréaliers, des fruits et du sucre sous forme de confiture ou de miel en faible quantité.

Le déjeuner et le dîner
devront comprendre une entrée, un plat, un fruit et un produit laitier. Attention, la protéine n’est à consommer qu’une seule fois par jour sous forme de viande (blanche chez les tout-petits, rouge chez les enfants plus grands), d’œuf ou de poisson. L’enfant doit consommer au moins 5 fruits ou légumes par jour (riches en fibres, en vitamines  et en sels minéraux).
Le principe d’une alimentation équilibrée repose aussi sur la variété : faire goûter à l’enfant différentes saveurs ou bien cuisiner le même produit mais cuisiné différemment (soupe ou gratin de légumes par exemple). Idéalement, ajoutez des produits céréaliers et des féculents à chaque repas en quantité variable. Riches en glucides, protéines, fibres et glucides, ils participent au bon fonctionnement des muscles et du cerveau.
Les produits gras sont à utiliser modérément même s’il en faut pour l’apport en acides gras essentiels : une noisette de beurre le matin sur la tartine, des huiles végétales pour la cuisson, type colza, tournesol ou olive. Ajoutez à cela de l’eau à consommer sans modération, d’autant un verre peut calmer l’envie de manger d’un enfant et lui éviter de se jeter sur n’importe quoi ! Et surtout, on cuisine naturel : inutile de multiplier les additifs type sauce tomate. Même si les enfants en raffolent, elles sont riches en sucre.

Enfin, allié indispensable d’une alimentation équilibrée, l’activité physique : votre enfant doit pouvoir se défouler pendant au moins 1 heure par jour, le temps d’un sport ou d’un jeu en plein air.