Qu’est-ce que le diabète?

0
701

Le diabète se caractérise par un dysfonctionnement de la régulation du taux de glycémie dans le sang, un taux de glucose trop élevé dans le sang. Il existe 2 types de diabète, le diabète de type 1 et le diabète de type 2.
Le diabète est avant tout une maladie chronique qui touche de plus en plus de français.

Le diabète : une maladie chronique
Le diabète correspond à un dysfonctionnement au niveau de la régulation de la glycémie. En cause : le manque ou la mauvaise utilisation par l’organisme de la l’insuline, l’hormone sécrétée par le pancréas et responsable de la régulation du sucre dans le sang. Le pancréas ne libère pas assez d’insuline. En conséquence, le patient voit son taux de sucre augmenter dans le sang. Une personne souffrant de diabète doit alors subir quotidiennement des injections d’insuline. Le diabète reste donc une maladie chronique et incurable. Côté conséquences, le diabète peut entrainer de la cécité, des problèmes rénaux ou cardiaques, des troubles de la circulation, de la fatigue ou des problèmes de cicatrisation. Il existe deux types de diabète : diabète insulino-dépendant (DID) ou de type 1 et diabète non insulino-dépendant (DNID) ou de type 2.

Le diabète en quelques chiffres
La glycémie ou taux de sucre dans le sang est de 0,5 à 1,5g/litre en temps normal. Si ce taux atteint 1,60g/litre, le sucre passe alors dans le sang. A jeun, la glycémie est habituellement comprise entre 0,8 et 1,26g/litre. Si a jeun, la glycémie est supérieure ou égale à 1,26 g/l, et ce, à deux reprises, on considère qu’il y a diabète.
Dans le monde, on compte près de 150 millions de diabétiques, un nombre qui pourrait atteindre 300 millions en 2025, avec environ 2,5 millions de diabétiques en France. Selon l’Institut de Veille Sanitaire, le taux de prévalence du diabète est de 4,5% en France. Un taux en très nette progression. En France, le taux de personnes atteintes d’un diabète insulino-dépendant est assez bas comparé aux autres pays occidentaux. Les populations urbaines sédentaires sont davantage touchées par le diabète non insulino-dépendant. C’est environ 300 transplantations d’îlots pancréatiques et 7 000 transplantations de pancréas qui ont été réalisées et donnent des résultats plus ou moins bons.