Mon enfant veut aller à l’école tout seul

0
564

Ca y est, il l’a fait, il vous a demandé d’aller à l’école tout seul ! Vous vous dites que c’est affreux, la fin d’une époque, qu’il grandit et surtout, vous vous inquiétez, normal, avec tout ce qu’on entend en matière de rapt d’enfant.

Les règles à retenir
Avoir son indépendance et aider son enfant à gagner en autonomie, c’est bien et c’est même nécessaire pour son développement. En effet, la liberté de mouvement stimule chez les enfants une grande curiosité, une capacité d’adaptation et de résolution des problèmes au quotidien.
Néanmoins, l’accès à l’indépendance ne se fait pas n’importe quand.

En clair, en dessous de 7/8 ans, inutile d’envisager de laisser votre enfant aller seul à l’école. C’est la règle de base ! Pourquoi, parce qu’avant 7/8 ans, un enfant perçoit mal les distances ainsi que les perceptions de bruits de moteurs ou autre. Autre règle à adopter : l’acquisition de l’indépendance doit se faire par étapes. Plus vous faites le trajet maison-école et école-maison (aller et retour sont importants car ils peuvent être différents et le deuxième peut être plus difficile avec la fatigue d’une journée d’école dans les jambes) avec votre enfant et plus celui-ci l’enregistre. Ensuite, vous pouvez progressivement laisser votre enfant chaque fois un peu plus loin de la porte d’entrée de l’école et le laisser partir sans le quitter des yeux.
Enfin, posez-vous des questions quant à la maturité de votre enfant : range-t-il sa chambre tout seul ? Fait-il son cartable tout seul ? Fait-il sa toilette tout seul ? Va-t-il de temps en temps dormir chez un petit camarade ? Si vous récoltez un maximum de oui, votre enfant est déjà suffisamment indépendant pour aller à l’école seul.

L’apprentissage de la sécurité routière
On n’en parle pas assez mais pourtant, la sécurité routière et ses codes sont à avoir en tête quand on devient un petit piéton et ce, même si le trajet est réduit. Vous devez donc préparer votre enfant à cet environnement qui ne lui est pas familier : en clair, on traverse quand le bonhomme est vert mais on regarde quand même à gauche puis à droite et encore une fois à gauche ! On ne court pas en traversant et on ne bouscule pas ses petits copains sur le trottoir ! Et surtout, on ne parle pas aux INCONNUS ! La Prévention Routière constate une hausse des accidents au moment de l’entrée au collège dus au changement d’environnement scolaire. D’où la nécessité de préparer vos enfants au plus tôt, vers 10/11 ans.
Il faut aussi « baliser » le parcours : vérifier que votre enfant a des points de repère, du genre commerces auxquels il peut s’adresser s’il est perdu. Evitez aussi que votre enfant parte en retard, mieux vaut prévoir une marge supplémentaire car un enfant stressé est un enfant en danger, dixit la Prévention Routière. Vêtements clairs et dotés d’éléments réfléchissants sont aussi à adopter pour que l’enfant soit repérable des voitures. Vélo, métro ou bus font aussi parfois du trajet maison-école. Là encore, veillez à faire le trajet plusieurs fois avec votre enfant, vérifiez qu’il maîtrise son trajet et son mode de transport. Les circuits de ramassage scolaire sont enfin un autre moyen de transport sécurisé à prôner, notamment si on habite à la campagne.