Les vaginites

0
937

Souvent confondues avec les mycoses vaginales, les vaginites affectent la vie de bon nombre de femmes. Mais au fait, c’est quoi exactement une vaginite ? Quels sont les symptômes, les facteurs et les traitements d’une vaginite, on vous dit tout ! Lisez vite plus bas !

La vaginite en quelques mots
On l’appelle aussi vulvo-vaginite, c’est en fait une inflammation du vagin. Il existe 3 sortes de vaginite : vaginite à candida, due à une bactérie ou due à un trichomonas. Le candida est un champignon et souvent la première cause de vaginite. La vaginite bactérienne s’explique par un changement survenu au niveau de l’équilibre de la flore vaginale. Quant au dernier cas de vaginite, elle est due à l’apparition du parasite appelé trichomonas et est considérée comme Maladie Sexuellement Transmissible.

Les symptômes de la vaginite
Si vous ressentez des irritations, des brûlures ou des douleurs au niveau de la vulve ou du vagin, notamment lors des rapports sexuels et si en plus ça vous gratte, il se peut que ce soit une vaginite. Des douleurs urinaires peuvent également apparaître. Vous pouvez aussi avoir des pertes blanches parfois sanglantes, inodores ou malodorantes, du type odeur de poisson (vaginite à trichomonas et bactérienne).

Les facteurs de vaginite
Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte : la fatigue, la pilule, les traitements antibiotiques, le port de pantalons serrés, une consommation excessive sur des produits riches en sucre, un stérilet en cuivre, les parasites et oxyures, les rapports sexuels fréquents et non protégés, des carences hormonales qui perturbent la flore vaginale, une cystite, l’usage de savons irritants et décapants. Les vaginites à champignon ou à bactérie sont souvent fréquentes chez les femmes enceintes dues à l’augmentation du taux d’oestrogènes, du pH, du taux de glycogène vaginal et du taux de sucre sanguin.

Le traitement de la vaginite
Puisqu’il existe 3 sortes de vaginite, il faut absolument détecter la nature de votre vaginite : un champignon ou une bactérie. Ensuite, le traitement repose sur l’administration d’un antimycosique et d’un antibactérien locaux et s’il s’agit d’un trichomonas, un antibiotique un préféré. Votre partenaire sera traité uniquement si votre vaginite relève d’un trichomonas. Enfin, il y a quelques comportements à adopter pour éviter toute récidive : le port de vêtements en coton et pas trop serrés, éviter les toilettes vaginales et les savons décapants et préférer un savon Ph neutre, bien s’essuyer d’avant en arrière après chaque selle, si c’est l’été, faites attention à ne pas garder trop longtemps votre maillot de bain mouillé, n’utilisez pas de déodorant parfumé et alcoolisé à l’endroit du vagin, consommez beaucoup de yaourts riches en probiotiques et des aliments riches en vitamines A (patates douces, carottes, épinards), C (agrumes, kiwis, poivrons) et zinc (huîtres, viandes, poulet, céréales) et si vous avez vos règles, pensez à changer régulièrement vos serviettes et tampons.