Les traitements du cancer de la thyroïde

0
343

Le cancer de la thyroïde est un cancer qui se traitement vraiment très bien. On estime à 94% le taux de guérison de ce type de tumeur. Le traitement sera adapté en fonction de la localisation de la tumeur de la thyroïde, de sa nature et du degré d’invasion du cancer (envahissement ganglionnaire ou pas). Regardons les différents traitements proposés pour venir à bout d’un cancer de la thyroïde.

Le traitement chirurgical
L’opération consiste en une ablation de la glande thyroïde en totalité ou de façon partielle. L’opération dure en moyenne entre deux et trois heures. La chirurgie est recommandée dans les cas de micro-cancers de la thyroïde. L’avantage de la chirurgie est un taux moindre de récidive. La chirurgie concerne aussi ce qu’on appelle le curage ganglionnaire, même si ce type d’opération suscite encore le débat. Le curage s’effectue si il y a envahissement des ganglions et si les ganglions sont enflés. Quant aux effets secondaires, on constate parfois une paralysie du nerf récurrent au niveau des cordes vocales et une carence en calcium. La cicatrice elle est assez discrète. Après l’intervention, le patient se voit administrer un traitement à base d’iode radioactif (nécessitant une hospitalisation) et d’hormones thyroïdiennes. Nausées, sécheresse de la bouche et des yeux, ainsi qu’un sens altéré du goût et de l’odorat sont de possibles effets secondaires de l’administration d’iode radioactif. Un suivi tous les 6 mois puis annuel est obligatoire après une opération d’un cancer de la thyroïde.

La radiothérapie
Le traitement par rayons X s’impose lorsque la tumeur thyroïdienne n’a pu être retirée par voie chirurgicale et lorsque le stade et la nature du cancer l’imposent (cancer de la thyroïde de type médullaire, papillaire ou folliculaire en stade avancé). Même si ce type de traitement est de plus en plus utilisé de manière restreinte, la radiothérapie peut être administrée après la chirurgie pour limiter le risque de récidive ou de façon palliative pour soulager le patient des symptômes dus au cancer de la thyroïde. La fatigue est le principal effet secondaire des séances de radiothérapie. Les rayons X étant dirigés vers la gorge, il se peut que le patient ait mal un certain temps au niveau de la gorge et ressente des difficultés pour avaler. Le traitement par radiothérapie dure 5 à 6 semaines en moyenne.

L’hormonothérapie
Le cancer de la thyroïde est un cancer hormonodépendant comme par exemple celui de la prostate. Il exige donc suite au traitement chirurgical ou par radiothérapie l’administration d’iode radioactif. Objectifs : assurer l’équilibre hormonal de la thyroïde et bloquer la sécrétion de l’hormone TSH responsable de la propagation de nouvelles cellules tumorales. La prise d’hormones s’effectue après le traitement par iode radioactif ou directement après l’intervention chirurgicale si le patient n’est pas traité par iode radioactif. 6 mois après le début du traitement et au cours de la première année suivant l’intervention chirurgicale, le patient est suivi (échographie cervicale et dosages hormonaux) afin de s’assurer du bon équilibre du taux de TSH (la TSH doit être quasi indétectable). Perte de masse osseuse, surtout chez la femme après la ménopause et troubles du rythme cardiaque chez les patients âgés, tels sont les effets secondaires de l’hormonothérapie.

La chimiothérapie
Elle est vraiment rarement utilisée, recommandée si les autres traitements ont été inefficaces ou dans les cas de cancers de la thyroïde de type médullaire métastasique, de type anaplasique avancé ou de type métastasé avancé. L’effet de la chimiothérapie est de courte durée. Les cures s’effectuent toutes les 3 semaines. La chimiothérapie est dorénavant de plus en plus associée à de la radiothérapie pour des cancers de la thyroïde localisés et à un stade avancé.