Les traitements du cancer de la gorge

0
909

Comme la plupart des cancers, le cancer de la gorge ne déroge pas à la règle. Son traitement est en effet adapté selon la localisation précise de la tumeur et selon également le stade d’avancement de la maladie (stade 1 à 4, 4 étant le stade le plus avancé et entamant les chances de survie). Le point sur les différents traitements d’un cancer de la gorge.

Pourquoi traiter un cancer de la gorge
Plusieurs objectifs interviennent. Le premier et le plus logique : le cancer du larynx est désormais un cancer dont on guérit. Les progrès des traitements et de la recherche ont même réduit de beaucoup les effets secondaires et améliorer le confort de vie des patients. Sur le plan scientifique, les traitements, quels qu’ils soient, doivent permettre d’enlever la tumeur, ralentir le développement de la maladie, réduire le risque de récidive, traiter les symptômes développés au cours du cancer de la gorge.

Le traitement chirurgical
C’est celui qui est préconisé lorsqu’il s’agit de réaliser une ablation de la tumeur ou des métastases. Les techniques ont évolué et laissent maintenant moins de traces chez les patients. En revanche, la chirurgie peut aussi aboutir à l’ablation totale des cordes vocales, donc du larynx, avec les conséquences que cela engendre. Le patient continue de s’alimenter par la bouche mais sa voix perd en intensité. Souvent, le patient va devoir réapprendre à parler avec l’aide d’un orthophoniste. Plus le diagnostic est réalisé tôt et plus le patient peut être orienté vers un traitement de type radiothérapie qui lui permet de conserver toute sa voix. La chirurgie intervient aussi pour enlever les ganglions du cou qui seraient cancéreux.

La radiothérapie
C’est le traitement par rayons X de forte intensité. C’est de loin le meilleur traitement pour éradiquer un cancer de la gorge. Il est souvent associé à de la chirurgie, notamment lorsqu’on veut au préalable, réduire la taille de la tumeur avant de la traiter par rayons X. les inconvénients : des plaies dans la bouche engendrant une douleur au moment des repas, une perte du goût, des difficultés respiratoires, des problèmes de peau, un enrouement, de la fatigue bien sûr.

La chimiothérapie
Elle est utilisée dans le cadre où le cancer de la gorge en est à un stade avancé. Elle en règle générale cumulée à un traitement de radiothérapie et de chirurgie. La chimiothérapie permet d’intervenir à la fois sur les cellules cancéreuses localisées et sur les métastases existant à d’autres endroits du corps. La chimiothérapie peut également être préconisée afin d’éviter une ablation totale du larynx ou de diminuer les symptômes d’un cancer de la gorge. Inconvénients : chutes de cheveux, nausées, vomissements, plaies dans la bouche, fatigue, perte d’appétit.

Les thérapies ciblées
Elles consistent en l’administration de médicaments qui agissent sur certains aspects des cellules cancéreuses pour les empêcher de croître. En complément de ce traitement médicamenteux, des séances de radiothérapie ou de chimiothérapie.

L’immunothérapie
Comme son l’indique, cette thérapie joue sur le système immunitaire et les anticorps. L’idée : les anticorps qui se comportent comme de vrais médicaments. Les effets secondaires sont toutefois à noter : fièvre, hypertension artérielle, infections, problèmes cutanés.