Les tiques

0
764

Présentes dans de nombreuses forêts en France, les tiques peuvent être très dangereuses pour la santé si elles sont infectées par un organisme en particulier. Les personnes fréquentant assidument les espaces naturels doivent ainsi prendre des précautions particulières afin de se protéger contre une éventuelle morsure.

En quoi les tiques représentent-elles un danger pour notre santé ?
Les tiques peuvent être nocives à partir du moment où elles sont infectées par une borrelia burgdorferi, une bactérie microscopique qu’elles intègrent après avoir mordu un animal. Ces petites bestioles peu avenantes et qui appartiennent à la grande famille des acariens peuvent en effet contaminer l’homme en le mordant à son tour. Les tiques se retrouvent principalement dans les forêts et boisements des pays scandinaves ainsi que de l’Europe de l’Est, les régions françaises les plus touchées étant l’Alsace et la Lorraine où il existe un risque important. Les personnes les plus concernées par les morsures de tiques sont donc les travailleurs en milieu naturel résidant dans le Nord Est du pays, comme par exemple les garde-forestiers ou les agriculteurs, ainsi que les invétérés de la promenade dominicale dans les bois.

Quels sont les signes d’une éventuelle infection ?
Une morsure de tique infectée peut provoquer de nombreuses maladies et notamment la maladie de Lyme qui se manifeste par l’apparition d’une tache rouge vif auréolée d’un cercle rouge, ce qui forme une sorte de cocarde. Si elle n’est pas correctement et rapidement traitée (dans les 24 à 48 heures), cette affection peut entraîner de graves conséquences et notamment des complications au niveau des articulations, des nerfs et même du cœur.
Une morsure de tique infectée peut également provoquer des infections virales comme par exemple une méningo-encéphalite qui peut s’avérer extrêmement dangereuse puisqu’elle est parfois mortelle. Ses symptômes ne sont pas vraiment caractéristiques puisqu’il s’agit d’une sensation de malaise accompagnée de fièvre, de maux de tête et d’une certaine confusion. Sachez tout de même que pour qu’une tique infectée contamine l’homme ou n’importe quel hôte, elle doit rester accrochée au moins 12 heures d’où l’importance d’agir très vite !

Que faire suite à une morsure de tique ?
Il est primordial de se débarrasser d’une tique dans les plus brefs délais, idéalement dans les 12 heures qui suivent la morsure. Si plusieurs générations ont utilisé l’indémodable pince à épiler, sachez qu’il existe aujourd’hui des dispositifs adaptés vendus en pharmacie, sous l’appellation « tire-tic ». Si vous habitez trop loin d’une pharmacie, et que vous décidez d’utiliser tout de même une pince à épiler, veillez à bien enlever la tique en la tournant délicatement et surtout pas en l’arrachant d’un coup sec car ses crochets infectés resteraient dans votre organisme.
Si le temps presse et que vous n’osez pas toucher à la morsure, n’hésitez surtout pas à consulter votre médecin. Si la tique est restée plus de 72 heures voir plusieurs jours dans le corps, le médecin pourra par ailleurs vous prescrire un antibiotique afin de prendre en amont une éventuelle infection.

Comment prévenir les morsures de tiques ?
Afin de ne pas se retrouver à faire ami-ami avec une tique, il est préférable que toute personne se promenant fréquemment dans la nature et plus spécialement dans les forêts prenne quelques précautions. Si vous en faîtes partie, commencez par porter des chaussures fermées ainsi que des vêtements couvrant la totalité de votre corps en coinçant le bas du pantalon dans les chaussettes.
De retour de votre excursion, pensez également à examiner votre corps sans oublier votre cuir chevelu car les morsures de tiques ne se sentent pas immédiatement. Sachez enfin qu’il existe désormais un vaccin du nom de Ticovac protégeant contre l’encéphalite (mais pas contre la maladie de Lyme) particulièrement indiqué pour vos longues balades !