Les premières règles

0
956

Redoutées par certaines adolescentes et attendues avec impatience par d’autres, les premières règles sont une étape très importante et même symbolique. Les petites filles deviennent véritablement de jeunes filles qui vont apprendre à composer avec un élément récurrent de la vie de femme. Il appartient ainsi aux parents, et surtout à la mère, d’accompagner leur fille afin qu’elle vive le mieux possible l’apparition de ses règles.

A quel-âge surviennent les premières règles ?
Si les règles apparaissent en moyenne à l’âge de 13 ans, il ne s’agit que d’un âge indicatif et il serait beaucoup plus judicieux de parler de fourchette. Certaines jeunes filles voient en effet leurs premières menstruations survenir vers 10 ans, et même plus tôt en cas de puberté précoce, tandis que d’autres n’auront toujours pas leurs règles à 14 ans. Il est donc inutile de s’inquiéter si votre fille met du temps à savoir ses règles, preuve en est, les spécialistes conseillent aux parents de prendre rendez-vous chez le médecin seulement si l’absence de menstruations est observée après 16 ans. Les premières règles ne sont par ailleurs pas forcément rouges, elles sont même souvent brun clair ou brun foncé. Ne vous inquiétez donc pas, cette couleur est tout à fait normale !

Comment expliquer à sa fille ce que sont les règles ?
Inutile de vous aventurer dans un cours d’anatomie façon « C’est pas sorcier » pour que votre fille comprenne à quoi correspondent les règles. Expliquez-lui qu’elle est entrée « dans la cour des grandes » et qu’elle devrait avoir ses règles pendant 3 à 7 jours chaque mois, comme chez toutes les femmes, mais qu’elles peuvent également survenir de façon irrégulière le temps que le corps prenne ses repères. Vous pouvez également entrer dans les détails en lui faisant le schéma d’un cycle et en lui précisant que comme il n’y a pas de bébé, le corps évacue ce qu’il avait préparé pour lui. Parlez aussi à votre fille du syndrome prémenstruel – maux de ventre et de tête, crampes au niveau du bas ventre, douleur des seins – afin qu’elle ne s’inquiète pas si ces symptômes décident de pointer le bout de leur nez.
D’une manière générale, il est conseillé de parler à sa fille de l’existence des règles avant même que ces dernières ne surviennent pour éviter un choc. Certaines préados ne comprennent en effet pas pourquoi il y a du sang dans leur culotte et peuvent penser qu’elles ont quelque chose de grave tandis que d’autres n’osent pas en parler à leurs parents car elles se sentent honteuses d’avoir sali leur sous-vêtement. Vous pouvez ainsi choisir l’entrée en 6ème pour dire à votre fille : « Tu sais, un de ces jours tu vas apercevoir du sang dans ta culotte car tu grandis. Ca s’appelle les règles et toutes les femmes en ont. Si ça arrive, ne t’inquiètes surtout pas et viens m’en parler. »

Apprenez-lui les bons réflexes !
Afin que votre fille soit autonome dans la gestion de ses menstruations, apprenez-lui à calculer son cycle, qui commence au premier jour des règles, et faîtes-lui inscrire un petit symbole –une petite croix ou une fleur – dans son agenda. Si les règles de votre fille sont irrégulières, calculez plutôt une fourchette de dates pour qu’elle intègre cette notion de cycle. Présentez-lui ensuite les serviettes hygiéniques en lui faisant une petite démonstration pour le placement dans la culotte. Vous pouvez également la diriger vers des tampons mais sachez que son utilisation peut être délicate pour certaines jeunes filles qui n’ont pas assez conscience de leur corps pour bien le placer.
Dans tous les cas, rappelez-lui de changer sa serviette ou son tampon toutes les quatre heures et mettez-la en garde contre les risques d’infection liés aux tampons portés trop longtemps. Veillez enfin à ce qu’elle en ait toujours dans son sac pour parer aux irrégularités et pour éviter qu’elle ne soit embarrassée une journée entière !