Les otites de l’enfant

0
229

L’otite est l’une des affections qui touchent le plus souvent les enfants en bas âge. Mais si elle est fréquemment rencontrée, elle n’en est pas pour le moins inoffensive : une otite non traitée ou mal soignée peut en effet être à l’origine de graves complications.

Qu’est-ce qu’une otite ?
L’otite est un terme général employé pour désigner une inflammation de l’oreille. Mais au même titre qu’il existe « différentes oreilles » – oreille interne, moyenne et externe – il existe également des otites de nature différente, la forme la plus fréquente chez les enfants en bas âge étant l’otite moyenne aigüe. Cette inflammation peut survenir seule mais elle peut également accompagner une autre affection comme par exemple la rhinopharyngite. Le mécanisme est alors simple : les agents responsables de l’infection remontent depuis la gorge jusqu’à l’oreille en passant par la trompe d’Eustache, sorte de conduit entre les deux régions. L’otite moyenne aigüe peut enfin être virale mais également bactérienne.

Quels sont les symptômes de l’otite ?
L’otite se manifeste généralement par la survenue d’une douleur vive au niveau de l’oreille suite à un rhume ou à une autre affection du même type (rhinopharyngite, angine…). Le petit enfant qui fait une otite se tient d’ailleurs très souvent l’oreille en pleurant ce qui permet au médecin de très vite poser le diagnostic. L’affection peut également être accompagnée de fièvre et dans certains cas d’un écoulement lorsque le tympan s’est rompu. Ne paniquez alors surtout pas car contrairement aux idées reçues la perforation du tympan n’est pas forcément grave ! L’appétit et le sommeil peuvent aussi se dégrader et traduisent ainsi simplement le mal-être de votre petit bout.

Que faire en cas d’otite ?
Il est absolument primordial de prendre en charge une otite dès que celle-ci se déclare afin d’éviter les complications. Si votre enfant présente les symptômes décrits ci-dessus, prenez rendez-vous avec votre médecin qui examinera votre boutchou ou qui vous dirigera vers un ORL. En attendant, ne mettez surtout pas de gouttes dans les oreilles de votre enfant car en cas de perforation du tympan cela pourrait être très mauvais. Si l’otite est d’origine bactérienne ou qu’elle provoque une infection, votre médecin vous prescrira des antibiotiques. Si elle est par contre due à un virus, il vous indiquera un traitement destiné à soulager les symptômes avec entre autres du paracétamol et des gouttes antidouleur. La parencentèse, qui consiste à perforer le tympan pour évacuer le liquide ou le pus qui fait pression et qui cause donc la douleur, n’est presque plus pratiquée.

Otites : gare aux complications !
S’il ne faut pas prendre les otites à la légère, c’est parce que celles-ci peuvent être, si elles ne sont pas traitées, à l’origine de graves complications parmi lesquelles une perte d’audition plus ou moins lourde. Une otite non soignée a tendance à revenir (otite à répétition) et peut évoluer en otite séreuse. Celle-ci se traduit par la sécrétion d’un liquide visqueux et une perte d’audition sans présence de douleur ce qui la rend extrêmement difficile à repérer et d’autant plus dangereuse. C’est donc cette otite séreuse qui peut engendrer une perte d’audition. Le traitement consiste dans ce cas à placer de petits drains sur le tympan, également appelés aérateurs transtympaniques ou encore « yoyos », afin de réduire la pression exercée par le liquide ou le pus sécrété. D’autres complications extrêmement rares peuvent également être observées, comme par exemple une méningite.