Les mycoses

0
444

Fréquemment rencontrées par les français, les mycoses sont une affection totalement bénigne mais qui est très contraignante de par la nature de ses symptômes et la durée du traitement souvent assez long. Les récidives découragent quant à elles souvent les personnes atteintes mais une prise en charge systématique est essentielle.

Qu’est-ce qu’une mycose ?
Une mycose est une affection due à un champignon et qui peut apparaître sur la peau et spécialement sur les endroits humides (aisselles, pli de l’aine, pli des fesses…), les ongles, les poils, le cuir chevelu ou encore les muqueuses c’est-à-dire l’intérieur de la bouche, les intestins, les voies respiratoires ou bien les organes génitaux. Les champignons le plus souvent responsables sont le candida albicans pour les muqueuses et les dermatophytes pour les mycoses des pieds. Une mycose survient lorsque l’environnement des microbes qui vivent naturellement sur notre corps se trouve perturbé. On peut ainsi retrouver parmi les causes les plus fréquentes de l’affection un climat trop humide sur la partie du corps touchée, une hygiène trop ou pas assez poussée entraînant une modification de l’acidité du milieu, une irritation de la peau ou encore une prise d’antibiotiques. Certaines maladies comme le diabète mais également le stress, l’affaiblissement du système immunitaire et la grossesse peuvent également être des facteurs déclenchants. Les mycoses sont enfin très contagieuses ce qui justifie d’autant plus une prise en charge adaptée.

Quels sont les symptômes des mycoses ?
Les symptômes des mycoses varient en fonction de leur localisation mais elles sont généralement accompagnées de démangeaisons pouvant être très intenses. Les mycoses de la peau se manifestent par l’apparition de plaques rouges surmontées de petits boutons ou bien de vésicules tandis que celles du pied, qui se situent entre les orteils ou bien sur l’ongle, ont une apparence jaunâtre avec de petites fissures et une mollesse de l’ongle infecté. Les mycoses vaginales se traduisent enfin par une vulve rouge et irritée, une sensation de brûlure et des pertes blanches importantes et celles de la bouche par un relief rougeâtre surmonté de blanc.

Quel est le traitement contre les mycoses ?
Les mycoses sont soignées à l’aide d’un traitement antifongique qui agit sur le champignon en question, celui-ci étant identifié suite à un prélèvement analysé en laboratoire. De la même façon qu’il existe de nombreuses localisations possibles, il existe de nombreux modes d’administration, à savoir des pommades, des sprays, des lotions, des ovules pour le vagin et du vernis pour les ongles sans oublier bien évidemment les traitements par voie orale. Le traitement des mycoses est souvent long : il dure en général deux à trois semaines mais peut aller jusqu’à un an pour les mycoses des ongles lorsque l’infection s’est trop étendue. Les récidives sont quant à elles relativement fréquentes ce qui peut provoquer  un certain découragement par rapport au traitement de l’infection.

Comment prévenir les mycoses ?
On ne le dira jamais assez : mieux vaut prévenir que guérir ! Les mycoses peuvent en effet être évitées en suivant des petits gestes simples. Commencez tout d’abord par bannir le plus possible l’humidité et la macération de votre peau en vous séchant correctement les zones sexuelles ainsi que les pieds après la douche. Évitez également de porter des vêtements trop serrés et en matière synthétique. En ce qui concerne l’hygiène, les femmes doivent délaisser les savons spéciaux « hygiène intime » vendus en grande surface pour les savons surgras car les premiers ont pour effet de déséquilibrer la flore vaginale… ! Le sens dans lequel d’essuyer après la selle est également primordial : d’avant en arrière afin de ne pas ramener les éléments contenus dans les matières fécales vers le vagin. Évitez enfin autant que possible de marcher pieds nus dans des vestiaires, autour des piscines et d’une manière générale dans tous les endroits chauds et humides.