Les différents types de cancer du côlon

0
873

Le cancer du côlon, comme la plupart des autres cancers, présentent plusieurs formes. Selon la forme qu’il présente, les symptômes, le traitement et le pronostic vital ne seront pas les mêmes. Voyons dès à présent les différents types de cancer du côlon.

les polypes
C’est dans la plupart des cas à partir des polypes que se développe un cancer du côlon. Un polype se caractérise par une excroissance charnue présente le long de la paroi du côlon. Les polypes surviennent soit parce le terrain héréditaire les y prédispose, soit parce que l’alimentation du patient n’est pas équilibrée (beaucoup de graisses, peu de fibres et de légumes). Il existe plusieurs sortes de polypes. Le polype adénomateux est le plus fréquent des polypes qui apparaissent dans le côlon.
Plus il y a de polypes, plus ils sont gros et selon leur aspect, le risque de cancer du côlon est augmenté. Sur 1 000 polypes, 100 atteindront la taille de 1 cm et 25 évolueront en cancer dans un délai de 10 à 20 ans. Les polypes de plus de 1 cm ont 3% de risque de récidiver après leur éxérèse.

Les adénocarcinomes
Ils sont responsables de 90 à 95% des cancers du côlon. Il s’agit en fait de tumeurs malignes qui prolifèrent autour du tissu qui tapisse l’intérieur du côlon. L’adénocarcinome peut être mucineux (beaucoup de mucus en dehors des cellules) ou à cellules en bague à chaton (beaucoup de mucus dans les cellules).

Les tumeurs plus rares
Il s’agit principalement de trois sortes de tumeurs. Les lymphomes ou cancers du système immunitaire que l’on retrouve parfois sur la paroi du côlon. Les tumeurs du stroma se développent elles à partir des muscles de la paroi du côlon. Enfin, les tumeurs carcinoïdes qui se caractérisent par une surproduction de sérotonine qui dilate les vaisseaux et se développent à partir de cellules spécifiques dispersées notamment le long du tube digestif.

3 types de cancers du côlon
Le cancer du côlon peut se classer en 3 familles.
D’abord, le cancer du côlon droit. Ce type de cancer est latent et présente un faible risque d’occlusion. Douleurs abdominales et anémie sont ses signes. Ce type de cancer peut engendre une infection locale ou générale, voire une péritonite mais cela reste exceptionnel.
Ensuite, notons le cancer du côlon transverse. Ce type de cancer du côlon se caractérise par un développement lymphatique avec envahissement ganglionnaire, lequel va souvent engager le pronostic vital. Troubles du transit, coliques, ballonnement sont les premiers signes du cancer du côlon transverse, des signes que l’on sous-estime souvent au départ.
Enfin, le cancer du côlon gauche reste le plus fréquent des cancers du côlon. Il se caractérise très souvent par une propagation lymphatique rétro-pancréatique. Occlusion aigüe, infection, fistule colo-vésicale, autant d’évolutions possibles de ce cancer du côlon gauche.