Les différents types de cancer des testicules

0
1347

Le cancer des testicules prend très fréquemment la forme d’un séminome. Cependant, il existe aussi d’autres formes de cancer des testicules. Regardons de plus près quels sont les différents types de cancer des testicules que l’on peut rencontrer.

Le point sur les tumeurs germinales séminomateuses
C’est la forme la plus typique du cancer des testicules puisque c’est celle que l’on rencontre dans 95% des cas. A noter, les cellules germinales sont celles qui interviennent dans la formation des spermatozoïdes. Parmi ces tumeurs, on distingue une sous-famille, les séminomes qui caractérisent 60% des tumeurs testiculaires. Elles se développent à partir des cellules impliquées dans la formation des spermatozoïdes. Ces tumeurs ont un bon pronostic et surviennent en général après 30 ans. Deux autres formes de séminomes existent également : les séminomes sécrétant l’hormone BHCG (mêmes caractéristiques et même évolution que les séminomes classiques et dont la sécrétion revient à la normale après traitement chirurgical) ; les séminomes spermatocytaires (excellent pronostic, il touche surtout les hommes après 50 ans).

Les tumeurs germinales non séminomateuses
De manière générale, la différence principale avec les tumeurs germinales séminomateuses, c’est la gravité. Le pronostic d’un cancer des testicules de type non séminomateux est souvent moins bon. Ce type de tumeur touche les jeunes hommse jusque vers 35 ans. Les trois formes les plus fréquentes de tumeur non séminomateus sont : le carcinome embryonnaire, le chorio-carcinome et le tératome. Le carcinome embryonnaire représente presque ¼ des cas de cancer des testicules. Il touche les hommes vers la trentaine et est très invasif. Il se caractérise par une augmentation de sécrétion hormonale. Le chorio-carcinome est assez rare (moins de 1% des tumeurs testiculaires). Il touche les hommes jeunes jusque vers 30 ans et peut métastaser. Enfin, le tératome caractérise 5 à 10% des tumeurs testiculaires et touche les hommes jeunes jusque vers 30 ans. Le tératome est malin lorsqu’il est diagnostiqué chez un homme adulte, ce qui n’est pas le cas lorsqu’il est diagnostiqué chez un enfant. Il peut aussi métastaser chez l’adulte.

Les autres types de tumeurs
Ce sont les tumeurs mixtes, relativement fréquentes. Elles contiennent différents types de cellules tumorales et peuvent par exemple associer des tumeurs séminomateuses et des tumeurs non séminomateuses. Quant aux tumeurs non germinales, elles caractérisent à peine 10% des tumeurs testiculaires. Il peut également se développer plus rarement des lymphomes ou des sarcomes du testicule. Le cancer des testiculaires peut par ailleurs être la conséquence d’un autre cancer qui va métastaser et se propager alors dans les testicules depuis la prostate, le poumon ou le tube digestif. Le cancer des testicules peut enfin être le siège d’une maladie hématologique(leucémie, lymphome, myélome).