Les différents types de cancer de la vessie

0
342

Le cancer de la vessie se caractérise par trois types de formes spécifiques, lesquelles vont déterminer le type de traitement et le taux de guérison. La vessie peut par ailleurs être le siège de polypes. Si tous ne vont pas se transformer en lésion cancéreuse, ils sont cependant à surveiller car leur évolution peut être rapide. Regardons dès à présent les différents types de cancer de la vessie.

Les polypes au niveau de la vessie
L’urothélium ou muqueuse est le tissu qui recouvre la vessie. Lorsque des tumeurs se forment au niveau de cette muqueuse, on parle alors de tumeurs urothéliales ou de polypes. Les polypes peuvent être bénins, malins ou parfois intermédiaires. Leurs racines infiltrent la paroi de la vessie. Plus ces racines sont profondes et plus la tumeur peut avoir un degré agressif et plus le pronostic vital peut être engagé.

Le carcinome transitionnel
Pour 90% des cas, le cancer de la vessie se manifeste par l’apparition d’un carcinome transitionnel ou urothélial. Il se forme, comme son nom l’indique, dans les cellules transitionnelles qui tapissent la muqueuse de la vessie. Si la tumeur reste au niveau de cette muqueuse, alors, le cancer est dit superficiel. Si en revanche, la tumeur atteint le tissu musculaire de la vessie, on parle alors de cancer infiltrant. Ce second type de tumeur est plus grave que le premier et engendre un faible pronostic vital. Plus la tumeur grossit et plus l’urine se bloque à l’intérieur de la vessie. A terme, on constate une perte progressive de la fonction rénale. Certaines substances chimiques, utilisées notamment dans les colorants ou la cyclophosphamide, médicament utilisé dans les traitements de chimiothérapie, représentent des facteurs de risque pour de telles tumeurs.

Le carcinome épidermoïde
Un peu moins de 10% des cancers de la vessie sont des carcinomes épidermoïdes. Ce type de tumeur de la vessie présente un caractère agressif et se caractérise par une obstruction urétral. Le carcinome épidermoïde de la vessie est surtout présente en Afrique de l’Est et au Moyen-Orient où il y est considéré désormais comme un problème de santé publique. Le carcinome épidermoïde est associé à des antécédents de bilharziose. Ce type de tumeur est en général métastasique.

L’adénocarcinome
1% des cas de cancers de la vessie sont des adénocarcinomes. Ce type de cancer apparaît dans les cellules glandulaires ou sécrétrices de la vessie. Les adénocarcinomes peuvent se présenter comme des tumeurs solides ou papillaires. Ils peuvent être à l’origine de la présence de mucus dans les urines. Les adénocarcinomes prennent naissance soit dans la vessie elle-même, soit dans l’ouraque (cordon reliant la partie supérieure de la vessie à l’ombilic), soit dans un autre organe (métastase d’un autre cancer, on parle d’adénocarcinome secondaire).