Les différents types de cancer de la gorge

0
1365

Selon l’endroit de la gorge où se loge la tumeur, le cancer de la gorge présente des symptômes et répond à des traitements différents. Il existe donc différents types de cancer de la gorge, 6 au total, que nous allons vous décrire dès maintenant.

Le cancer du nasopharynx
Il se situe loin à l’arrière du nez. Il démarre lorsque les cellules cancéreuses du nasopharynx se multiplient avant de se propager dans le cou, moment véritable où il peut être identifié par le médecin. Hérédité, pollution, mode de vie et notamment, consommation excessive de tabac en sont les principales causes. Le cancer du nasopharynx est souvent lié au virus d’Epstein Baar et atteint davantage les personnes d’origine asiatique. Les symptômes sont nasaux : obstruction nasale, saignements de nez…

Le cancer de l’oropharynx
On l’appelle aussi carcinome squameux. C’est-à-dire que des cellules de type squameux sont devenues cancéreuses. Il prend naissance au-dessus de l’œsophage et de la trachée. Hérédité, tabac, pollution atmosphérique sont les principales causes du cancer de l’oropharynx. Les noix d’arec (fruit du palmier à bétel) comme l’infection par le papillomavirus entrent également en ligne de compte. Douleurs de l’oreille, altération de la voix, difficulté à déglutir et avaler, masse dans le cou, perte de poids, tels sont les principaux signes d’un cancer de l’oropharynx.

Le cancer de l’hypopharynx
Il se situe juste au-dessus de l’oesophage et de la trachée. Les cancers de l’hypopharyx représentent 10 à 15% des cancers ORL. Ils ont une survie moitié moindre que les autres types de cancer de la gorge. La consommation de tabac associée à celle de l’alcool sont responsables de la propagation des cancers de l’hypopharynx. La forme la plus fréquente de cancer de l’hypopharynx étant le cancer du sinus piriforme. Ganglions cervicaux, difficulté respiratoire, excès de salive, perte de poids, mauvaise haleine peuvent être des signes de cancer de l’hypopharynx.

Les 3 autres types de cancer de la gorge
Ils se situent au niveau de la glotte. Les cellules cancéreuses se multiplient de façon anarchique sur la glotte elle-même (les cordes vocales sont touchées), soit juste au-dessus des cordes vocales (cancer de l’épiglotte), soit en-dessous des cordes vocales (cancer sous-glottique).

A retenir
La plupart des cancers de la gorge sont encore des cancers épidermoïdes. Parmi ces derniers, on distingue le carcinome verruqueux qui  se présente comme un papillome à large implantation et le carcinome à cellules fusiformes caractérisant une tumeur qui ressemble à un polype. Les tumeurs glandulaires restent rares même si leur noombre ces dernières années a tendance à augmenter.