Les complications du diabète

0
633

S’il est aujourd’hui complètement possible de mener une vie quasi normale tout en souffrant de diabète, il n’en reste pas moins que dans certains cas, lorsque le diabète a été diagnostiqué tardivement, les complications peuvent être importantes.
 
Quand le diabète se complique
Les complications liées au diabète deviennent plus fréquentes lorsque le diabète est installé depuis longtemps chez le patient. Plus on détecte rapidement un diabète et plus on contrôle de façon régulière une glycémie et plus on a de chance de limiter le risque de complication. A l’inverse, si le diabète est détecté trop tardivement ou si le patient ne bénéficie pas d’un contrôle régulier de sa glycémie, les complications peuvent être très graves.

Les différents cas de complication d’un diabète
Pour un diabète, les complications à court terme peuvent être la survenue d’une acidocétose, d’un coma hyperosmolaire ou d’une hypoglycémie.

Dans le cas d’une
acidocétose, l’organisme compense le manque d’insuline par les acides gras, en remplacement du glucose. Déshydratation, nausées, vomissements, difficultés respiratoires, confusion, tels sont les signes. Une acidocétose peut être mortelle.

Le coma hyperosmolaire survient lorsque la concentration de sucre dans le sang est trop élevée. Déshydratation, chute de la pression artérielle, étourdissements, confusion, coma, autant de signes qui correspondent au coma hyperosmolaire qui lui aussi peut être fatal.

L’hypoglycémie correspond à un taux de sucre dans le sang trop faible. Tremblements, sueurs, vertiges, nervosité, palpitations, nausées, parfois perte de connaissance, tels sont les signes d’une hypoglycémie.

Les complications d’un diabète à plus long terme sont surtout d’ordre cardio-vasculaire (les maladies cardio-vasculaires sont 2 à 4 fois plus fréquentes chez les patients diabétiques et 10% des infarctus du myocarde affectent des diabétiques).
Autre complication possible, la neuropathie, due à une mauvaise circulation sanguine. Picotements, pertes de sensibilité, douleurs dans les membres, telles sont les manifestations d’une neuropathie.
A long terme également, des troubles de la vue peuvent toucher les diabétiques, allant jusqu’à la cécité. Le diabète est en effet la 1ère cause de rétinopathie. Les diabétiques sont avec le temps plus sensibles aux infections. Leurs plaies mettent plus de temps à cicatriser. On constate également des complications d’ordre articulaire, un possible dysfonctionnement de la thyroïde et des cas d’insuffisance rénale.