Le végétarisme chez l’adolescent

0
800

De plus en plus observé chez les jeunes, le végétarisme représente un régime alimentaire à risques au moment de l’adolescence car l’organisme en pleine croissance a un réel besoin des nutriments apportés par la viande. Il est donc important de veiller à ce qu’un ado végétarien puisse combler les carences avec d’autres aliments afin que son alimentation soit équilibrée.

Quels sont les risques du végétarisme chez l’adolescent ?
Le végétarisme correspondant à la suppression de toute chair animale dans son alimentation, un ado végétarien risque de manquer des éléments nutritionnels présents dans la viande et le poisson, à savoir les protéines qui développent les muscles, certains minéraux comme par exemple le fer, et certaines vitamines. Heureusement, la plupart de ces nutriments se retrouvent  dans d’autres catégories d’aliment dont la consommation permet de combler les carences et d’apporter tout ce qu’il faut à l’organisme.

Les choses sont par contre tout à fait différentes si votre ado est végétalien, c’est-à-dire s’il exclut tout produit d’origine animale et donc les œufs et l’ensemble des produits laitiers ! Ce régime alimentaire entraîne en effet non seulement des carences en protéines, en fer, en vitamines et en minéraux, mais également en calcium qui est essentiel à la constitution du squelette ! Des carences qui peuvent à moyen et long terme entraîner un grave trouble de la croissance et de sérieux problèmes de santé.

Un choix qui doit être fait pour de bonnes raisons
Le végétarisme peut également être dangereux s’il n’est pas choisi pour les bonnes raisons. Certains ados et familles optent pour ce régime alimentaire par souci pour les animaux ou parce qu’ils estiment que l’exclusion de la viande est meilleure pour leur santé, ce qui ne pose à priori pas de problème. Mais lorsque les motivations d’un ado sont simplement liées à la volonté de ne pas prendre de poids, et pire encore d’en perdre, et qu’elles ne répondent ainsi à aucune philosophie particulière, les médecins ont observé une nette tendance à développer par la suite un trouble du comportement alimentaire tel que l’anorexie ou la boulimie. Le végétarisme doit ainsi découler d’une décision rationnelle et ne peut en aucun cas être adopté dans le souci de contrôler son poids.

Végétarien et équilibre nutritionnel : c’est possible !
Un ado végétarien peut tout à fait parvenir à l’équilibre nutritionnel si son alimentation est particulièrement suivie par ses parents. Ces derniers doivent en effet veiller à ce que les œufs, les produits laitiers ou encore les légumes secs soient consommés régulièrement par leur enfant pour combler les carences : les œufs et les légumes secs (lentilles, pois chiche…) au même titre que le poisson pour les végétariens qui acceptent d’en manger, sont en effet riches en protéines et en fer, tandis que les produits laitiers, c’est-à-dire le lait, le fromage ou encore les yaourts, apportent tout le calcium nécessaire au développement et à la consolidation du squelette. Les céréales et le pain sont également essentiels car ils fournissent entre autres des fibres et des vitamines. Tous ces aliments, alliés aux féculents (pommes de terre, pâtes, riz, semoule), aux matières grasses et aux fruits et légumes, permettent ainsi à un ado végétarien de préserver sa santé et de s’assurer une belle croissance.