Le traitement du cholestérol

0
977

Si votre taux de cholestérol, et notamment de mauvais cholestérol, reste élevé, votre médecin choisira de vous prescrire un traitement adapté. Objectif des traitements : faire chuter votre taux de mauvais cholestérol et limiter le risque de maladie cardio-vasculaire.

Des mesures anti-cholestérol non médicamenteuses
Modifier ses habitudes de vie et notamment changer de régime alimentaire est dans un premier temps le premier traitement prescrit par un médecin si vous avez trop de cholestérol. Moins de graisses animales, plus de légumes et de fruits, plus de sport, moins de tabac et d’alcool, tout cela peut aider à réduire son cholestérol. A noter : limiter les sucres et l’alcool est primordial si vous avez un taux élevé de triglycérides. En parallèle, la phytothérapie peut aussi être privilégiée. Il existe des plantes anti-cholestérol : les phytostérols permettant de réduire de 10% son taux de mauvais cholestérol à long terme, le soja et ses dérivés (bénéfiques sur le taux de lipides dans le sang), l’artichaut, l’ail et les germes de blé. Côté homéopathie, il ne faut pas compter sur des remèdes miracles mais certaines préparations homéopathiques permettent de contrôler la cholestérolémie et son taux de lipides dans le sang. Le médecin homéopathe pourra ainsi vous prescrire : cholestérinum, pulmine, hépatine, néphrine, des gouttes homéopathiques pour la digestion.

Le traitement médicamenteux anti-cholestérol
Les hypolipémiants sont les médicaments en général administrés aux patients souffrant d’hypercholestérolémie. Parmi ces hypolipémiants, les statines. Les statines inhibent l’enzyme clé qui la synthèse du cholestérol. Les statines ont un rôle avéré dans la limitation du risque d’accident cardiovasculaire. Par ailleurs, selon plusieurs études, les statines diminueraient d’environ 30 % le nombre d’événements cardiovasculaires et de décès. Crampes et douleurs dans les membres sont les effets secondaires des statines. Si le patient souffre surtout d’un taux élevé de triglycérides, le médecin choisira plutôt un traitement à base de fibrates ou d’acide nicotinique. Les résines, quant à elles, agissent en diminuant l’absorption intestinale du cholestérol. Des troubles digestifs peuvent néanmoins survenir avec ce type de traitement. Les niacines ou vitamine B3 aident aussi à la circulation du sang et permettent de réduire le taux de cholestérol, à condition de ne pas être prises en excès. Enfin, lorsque le cholestérol est si élevé qu’il parvient à boucher une artère, une intervention chirurgicale est alors nécessaire pour déboucher le vaisseau. On parle de stent ou d’angioplastie.