Le tétanos – Causes, symptômes, traitement

0
1063

Qui n’a jamais entendu parler du tétanos ? Souvent, d’ailleurs, lorsqu’on se pique sur une plante épineuse ou lorsqu’on se fait mordre par un chien, la première peur est celle d’avoir contracté le tétanos. Alors, mieux vaut être à jour côté vaccin car il existe un vaccin contre le tétanos. Pour aller plus loin sur le tétanos, lisez ci-dessous.

Le tétanos : on en meurt encore

Ca peut paraître fou à certains, mais oui, en 2011, on meurt encore du tétanos. C’est une maladie infectieuse aiguë. Le virus va pénétrer progressivement le corps jusqu’à la moelle épinière et le tronc cérébral. Les conséquences peuvent alors très graves, jusqu’à la mort du patient. On compte environ 500 000 morts chaque année, les pays en voie de développement étant les plus touchés. Quant aux nourrissons, 800 000 meurent chaque année du tétanos néonatal. Le tétanos peut être localisé à un membre, à un groupe musculaire, à la tête ou généralisé. L’incubation dure entre 1 et 2 semaines.

Comment s’attrape le tétanos
Les activités de plein air comme le jardinage, une plaie qui cicatrice mal, une gelure, une brûlure, un abcès, un ulcère de la peau, les suites d’un avortement, la toxicomanie sont autant de facteurs qui peuvent engendrer la propagation du virus du tétanos. Les femmes âgées, les personnes exerçant des professions au contact de la nature et des animaux, les personnes qui voyagent dans des pays où sévit le tétanos comme l’Afrique sont plus vulnérables face à la maladie. La Meurthe, la Moselle ou l’Allier sont des départements assez touchés par le tétanos en France.

Les signes du tétanos
Si on contracte le tétanos, celui-ci va se généraliser à tout le corps avec des spasmes au niveau des muscles assez violent et on ressent des contractures au niveau de la plaie avant d’être paralysé de la bouche. Les contractures provoquent un mouvement d’arc de cercle du corps, la tête et le tronc se renversant en arrière. Des douleurs au niveau du cou, des épaules, une rigidité de l’abdomen, une cyanose et une difficulté respiratoire, parfois de la fièvre et une difficulté à manger sont d’autres signes de la maladie. Le décès survient dans certains cas.

Les traitements contre le tétanos
Le seul moyen vraiment efficace pour prévenir tout risque de tétanos est la vaccination. Elle est obligatoire dès l’âge de 2 mois. Le vaccin DT-Polio protège entre 5 et 10 ans. Un rappel doit être fait tous les 5 ans jusqu’à 11 ans et tous les 10 ans après. Les 3 premières injections s’effectuent à 3, 4 et 5 mois puis un rappel entre 12 et 18 mois, à 6 ans puis à 11 ans. Si vous n’avez jamais été vacciné, il est toujours temps de faire 2 injections à 1 mois d’intervalle, puis un rappel 1 an après et ensuite un rappel tous les 10 ans. Pensez à bien contrôler votre carnet de vaccinations ainsi que celui de vos enfants. Enfin, si vous êtes enceinte et pas à jour dans vos vaccins, faites vous vacciner urgemment contre le tétanos car votre bébé a de forts risques d’être contaminé à la naissance et de mourir. Il est aussi très important, notamment dans les pays en développement, de former le personnel médical aux accouchements propres.
Un sérum peut être administré à celui qui craint d’avoir été contaminé mais reste moins protecteur que le vaccin. Au quotidien, certains gestes sont à privilégier et notamment avec des enfants : surveillez de près les plaies de vos enfants et désinfectez-les aussi souvent que possible ; si vous jardinez ou si vous montez à cheval par exemple, veillez à porter des vêtements adéquats et qui vous protègent des piqûres ou des morsures d’animal.