Le pityriasis versicolor

0
885

Fréquemment rencontré, le pityriasis versicolor est une affection de la peau bénigne qui peut néanmoins inquiéter les personnes qui en sont atteintes à cause de son caractère inesthétique. Son traitement dépend quant à lui de l’étendue des symptômes qui peuvent mettre du temps à disparaître.

Qu’est-ce que le pityriasis versicolor ?
Le pityriasis versicolor est une affection due à la prolifération d’un champignon de type levure appelé malassezia. Celui-ci est naturellement présent sur la peau de l’homme mais il arrive qu’il se multiplie suite à un changement dans son environnement et notamment lorsque l’humidité et la chaleur ambiantes sont trop importantes. Une déficience du système immunitaire causée par exemple par une maladie sérieuse (cancer, SIDA…) peut également être à l’origine de cette prolifération anormale tandis que certains spécialistes mettent en avant une peau grasse. Le pityriasis versicolor se rencontre très fréquemment chez les jeunes adultes et plus encore chez ceux qui vivent dans des régions au climat tropical ou subtropical à cause de la combinaison chaleur-humidité et de la transpiration qui l’accompagne.

Quels sont les symptômes du pityriasis versicolor ?
Le pityriasis versicolor se manifeste par l’apparition de petites taches arrondies pouvant aller du beige au brun en passant par le rosé et le jaune clair, des taches qui sont soit plus claires, soit plus foncées que la peau et qui se voient donc nettement. Ces dernières surviennent généralement sur le haut du thorax et le dos mais elles s’observent également sur la poitrine, le cou, les bras, l’abdomen ou encore les cuisses. Le pityriasis versicolor n’est la plupart du temps accompagné d’aucune démangeaison. Les taches ont la particularité de changer de couleur en devenant blanches après une exposition au soleil, ce qui les marque encore plus, spécialement sur les peaux mates.

Quel est le traitement contre le pityriasis versicolor ?
Avant de proposer un quelconque traitement, le médecin procède généralement à un examen en passant une lampe à rayonnement ultraviolet sur la zone atteinte, également appelée lumière de Wood, afin de constater la fluorescence typique des infections dues à ce type de champignon. Il peut également demander un prélèvement en laboratoire. Dans tous les cas, le dermatologue prescrit un traitement antifongique par voie locale, sous forme de crème ou de lotion à appliquer pendant deux à trois semaines, et qui agit directement sur la levure. Lorsque les symptômes s’étendent sur une grande partie du corps, un traitement par voie orale est par contre envisagé. Sachez tout de même que le traitement permet de stopper l’infection mais pas de faire disparaître les taches à court terme. Celles-ci peuvent en effet avoir tendance à persister durant quelques semaines à quelques mois et jusqu’à une exposition modérée au soleil qui les fait disparaître petit à petit. On observe enfin de nombreux cas de récidives après que le pityriasis versicolor ait été soigné ce qui peut paraître décourageant mais un traitement suivi à la lettre limite le risque de développer une nouvelle fois la maladie.