Le pied d’athlète

0
1189

Relevant des affections à mycoses, le pied d’athlète est une maladie bénigne mais dont les symptômes peuvent fortement incommoder. Un traitement adéquat permet heureusement de s’en débarrasser et d’éviter toute forme de complication, la meilleure solution restant encore d’adopter les bons gestes pour prévenir son apparition.

Qu’est-ce qu’un pied d’athlète ?
Un pied d’athlète est une infection due à un champignon de la famille des dermatophytes qui vient se loger au niveau des pieds et plus particulièrement des orteils. Son nom provient du fait que la contamination s’effectue principalement sur les sols chauds et humides, à savoir les sols des piscines, des gymnases, des clubs de sports ou encore des douches publiques… soit les lieux préférés des sportifs ! Le champignon qui provoque le pied d’athlète apprécie également tout particulièrement les chaussures fermées qui ont tendance à faire « macérer » le pied et que bon nombre de sportifs portent fréquemment.

Quels sont les symptômes du pied d’athlète ?
Le pied d’athlète se manifeste par l’apparition de rougeurs au niveau du pied et plus spécialement entre les orteils, des rougeurs qui se transforment petit à petit en amas de peaux mortes blanchâtres très disgracieuses parallèlement à la survenue de petites cloques. Si l’infection n’est pas correctement traitée, celle-ci a tendance à s’étendre à d’autres endroits du pied, à savoir les ongles ou bien la plante des pieds, tandis que des fissures peuvent apparaître. Dans tous les cas, le pied d’athlète provoque des douleurs non négligeables semblables à celles provoquées par une brûlure, ainsi que des démangeaisons parfois intenses.

Quel est le traitement contre le pied d’athlète ?
Il est tout d’abord très important de soigner le pied d’athlète dès les premiers symptômes afin de limiter la propagation de l’affection ainsi que les risques de complication tout en préservant son entourage. Le médecin prescrit généralement un traitement désinfectant associé à un traitement antifongique qui agit directement sur le champignon par administration locale, et qui peut donc se présenter sous forme de crème ou de spray. Il est primordial de suivre le traitement – qui demande des soins pendant 3 à 6 semaines –   à la lettre afin de prévenir le mieux possible une éventuelle récidive. Lorsque l’infection est très étendue ou qu’une surinfection est observée, le médecin peut alors prescrire un traitement oral qui sera efficace encore plus rapidement. Et n’oubliez surtout pas de bien désinfecter les chaussures que vous avez portées afin de ne pas retourner dans le cercle infernal !

Comment prévenir le pied d’athlète ?
La meilleure façon d’éviter de se retrouver confronté au pied d’athlète est d’adopter quelques habitudes fort salutaires. Évitez tout d’abord de parcourir les sols humides pieds nus et munissez-vous plutôt de petites sandales. Ayez ensuite le réflexe de vous sécher méticuleusement après chaque douche en insistant entre les orteils, et lorsqu’il fait chaud, délaissez vos chaussures fermées pour préférer des chaussures ouvertes qui permettront à vos orteils de respirer le bon air frais, et si vous n’avez pas le choix, optez pour des chaussettes en coton. Évitez enfin d’emprunter les chaussettes et chaussures d’autres personnes car les champignons dermatophytes n’attendent que ça !