Le fast-food et les ados

0
1148

Si le terme faisait sourire il y a encore quelques années, de récentes études ont prouvé que certains adolescents devenaient véritablement accros au fast food, c’est-à-dire à la restauration rapide. Cette addiction, quelque soit son degré, doit être prise au sérieux afin de pouvoir remettre son enfant sur le chemin de l’équilibre alimentaire.

Les ravages du fast food sans modération
Si votre ado se rend de temps en temps au fast food du coin avec ses copains et copines ou qu’il aime parfois dévorer une pizza devant un film, cela n’a pas d’incidence sur sa santé du moment que cette consommation reste occasionnelle. Les choses sont par contre différentes si votre enfant mange des hamburgers-frites et des pizzas plusieurs fois par semaine. Non seulement ces aliments sont trop gras et trop riches en sucre, mais ils ne contiennent également pas assez de fibres, de minéraux ou encore de vitamines. Le fast food consommé en excès conduit ainsi au surpoids mais peut également provoquer de sérieux problèmes de santé comme par exemple des maladies cardiovasculaires.

Ces inconvénients sont d’autant plus alarmants qu’il existe un véritable risque d’addiction révélé par de récentes études : les aliments très caloriques activeraient en effet la zone du cerveau liée au plaisir ! Les hamburgers et autres snackings agiraient ainsi comme une véritable drogue avec une installation progressive du besoin. Et c’est sans compter que si le fast food donne l’impression d’être « calé », il s’agit d’une fausse impression car la satiété s’avère être de courte durée.

Mettre le holà sans interdire le fast-food
Si vous vous apercevez que votre ado  ressent un réel besoin d’aller au fast food plusieurs fois par semaine, vous devez avoir une petite conversation avec lui afin de mettre les choses au point. Expliquez-lui quels sont les dangers de cette nourriture si elle est consommée trop fréquemment et dîtes-lui également que cela vous inquiète pour sa santé. Vous aurez sûrement en retour une réaction très négative car le fast food ne représente pas seulement un endroit où se restaurer : c’est aussi un lieu de socialisation. Votre ado aime en effet s’y retrouver avec ses camarades avant un cinéma ou une virée shopping et lui interdire reviendrait à le priver de moments spéciaux avec ses copains et copines. Réduisez ainsi ses sorties fast food par exemple de trois ou deux par semaine à une seule.

Privilégier les repas équilibrés
Votre ado a passé son mercredi midi ou son samedi soir au fast food ? Rattrapez le trop plein de gras et de sucres en préparant le mercredi soir, ou le dimanche midi, un repas équilibré avec de la viande ou du poisson accompagné de légumes plutôt que de concocter des pâtes carbonara. Vous pouvez ainsi réserver les plats que votre enfant affectionne (pizza, croque-monsieur, gratin de macaronis…) pour les jours où il aura eu un repas plus équilibré ! Vous devez également veiller à ce que votre enfant n’engloutisse pas tous les samedis après-midi des quantités de chips et de bonbons. Si vous voyez qu’il ou elle commence à fouiller dans la cuisine vers 17h, proposez-lui plutôt un goûter avec des céréales ou un yaourt à boire même si les grands ados trouvent que ça fait bébé. Et peut-être sera-t-il plus enclin à vous écouter en respirant une bonne odeur de chocolat chaud et de tartines grillées…