Le cerclage du col de l’utérus

0
1141

Le cerclage au cours d’une grossesse

Vous avez déjà accouché prématurément ? Vous avez du interrompre une grossesse précédente ? Vous avez déjà fait une fausse couche récemment ? Autant de raisons qui peuvent expliquer la pose d’un cerclage. SoFamille vous dit tout sur la technique du cerclage.

Qu’est ce le cerclage ?

C’est en fait une technique chirurgicale qui est préconisée en cas de grossesse à risque ou de menace d’accouchement prématuré.
Objectif d’un cerclage : protéger le col et continuer à lui assurer un rôle protecteur du bébé et du liquide amniotique. Le cerclage va donc consister à fermer le col de l’utérus pour empêcher qu’il ne s’ouvre avant le jour J de l’accouchement. Cet acte chirurgical se fait sous anesthésie, généralement à 15 semaines de grossesse. Des cerclages tardifs peuvent être pratiqués lorsque le risque d’accouchement prématuré ou de fausse couche est mis en évidence au cours de la grossesse.

La technique du cerclage du col utérin

Le chirurgien qui pratique un cerclage va passer un fil à l’intérieur de la paroi du col de l’utérus. L’intervention se fait sous anesthésie locale et par voie vaginale. Des saignements peuvent survenir juste après l’intervention mais rien de très grave. Si le col de l’utérus est trop court, le médecin privilégiera de passer une bandelette de polypropylène dans la partie supravaginale du col de l’utérus. Le cerclage peut également se faire par voie abdominale et engendrera dans ce cas un accouchement par césarienne.

Le cerclage est en général enlevé vers la 37ème semaine d’aménorrhée pour favoriser le passage du bébé ou si les membranes rompent de façon brutale. L’accouchement se fera par les voies naturelles. Poursuivre la grossesse avec un cerclage implique souvent de prendre un traitement par ovules pour éviter de contracter une infection. Avec un cerclage, il faut aussi se reposer plus souvent. La femme enceinte avec un cerclage est d’ailleurs souvent arrêtée plus tôt.

Quand faire un cerclage du col?

La décision de poser un cerclage se prend lorsqu’il est décrétée une béance du col ou un dysfonctionnement cervical. Autrement dit, lorsque le col est vraiment trop ouvert, on va alors recourir au cerclage. Les femmes qui se voient poser un cerclage sont souvent celles qui ont des problèmes similaires au cours de grossesses antérieures. On constate, après études, que le problème de col béant est souvent d’ordre congénital. Parfois aussi, les femmes ayant subi une IVG (interruption volontaire de grossesse), une opération chirurgicale ou ayant avalé du Distilbène vont être plus sujettes à ce type de problème du col de l’utérus et donc davantage candidates pour avoir un cerclage. Si vous avez déjà accouché prématurément ou fait une fausse couche, votre médecin pourra vous orienter vers un cerclage.

Peut-on éviter le cerclage ?

Certains médecins vont recommander le repos et de rester alitée pour éviter un cerclage. La technique de cerclage même si elle est largement maîtrisée aujourd’hui reste controversée. Certains médecins affirment que le cerclage seul ne protège pas à 100% des fausses couches ou des accouchements prématurés. De plus, il semblerait parfois qu’on pose un cerclage un peu trop rapidement en ne prenant en compte que la longueur du col, ce qui est un indicateur mais pas suffisant pour poser un cerclage. Par ailleurs, sachez que si vous avez déjà eu un cerclage, cela ne veut pas dire que pour votre prochaine grossesse vous aurez aussi à vous faire poser un cerclage.

En conclusion, le cerclage se pose au cas par cas et ne doit être considéré comme solution de facilité. Le cerclage impose aussi des habitudes de vie rigoureuses pour éviter d’accoucher prématurément ou de faire une fausse couche. La question du cerclage doit donc être évoqué avec votre médecin.