La variole

0
825

La variole, qui n’a jamais entendu parler de la variole. Maladie souvent associée au début du siècle aux débauchés et aux prostituées, la variole est aussi appelée petite vérole. Heureusement, celle maladie n’existe plus depuis 1980. Petit tour d’horizon sur la variole, ses manifestations et ses traitements.

Qu’est-ce que la variole

La variole est une maladie infectieuse très contagieuse. Jusqu’au début du XIXème siècle, la variole a décimé des populations, en Occident et dans les pays en développement où le virus était importé. C’est plutôt l’hiver que la maladie se propage. Le saviez-vous ? En France, les décès dus à la variole ont souvent changé l’ordre des successions dynastiques. Parmi les personnages célèbres ayant contracté la variole sans forcément en mourir, on compte Mozart, Beethoven, Mirabeau, Danton, Staline, Georges Washington, Abraham Lincoln. De plus, si un jour vous passez par Strasbourg, vous visiterez sans doute le quartier de la Petite France. Ce quartier doit son nom à la petite vérole qui sévissait alors lourdement dans la ville et qui a nécessité la construction d’un hôpital dédié. Aujourd’hui, la seule souche du vaccin antivariolique est détenue dans deux laboratoires habilités par l’OMS, l’un aux Etats-Unis et l’autre en Russie, ce qui fait craindre des conséquences désastreuses en cas de guerre biologique. Mais nous n’en sommes pas là !

Les symptômes de la variole
La variole est une maladie caractérisée par une affection de la peau, des tâches apparaissant sur tout le corps. Les autres signes sont : la fatigue, les maux de tête, les douleurs lombaires, ensuite, dans un délai de 2 à 3 jours, des éruptions cutanées sous la forme de vésicules pustuleuses. La période d’incubation est d’environ deux semaines, un peu comme la varicelle qui elle aussi est une maladie contagieuse, caractérisée par l’apparition de vésicules. Les conséquences peuvent aller jusqu’à la mort si la personne infectée n’est pas rapidement traitée. Comme on l’a dit, cette maladie est très contagieuse et si une personne est affectée, elle ne doit pas être mise en contact avec d’autres personnes, du moins jusqu’à ce que les croûtes sur sa peau tombent. Le mode de transmission peut également concerner les vêtements et la literie.

Le traitement de la variole
Pas véritablement de traitement, mais surtout un vaccin qui permet de tuer le virus. Si une personne contracte la variole, elle doit absolument se faire vacciner dans les 4 jours qui suivent le début de sa contamination. Grâce à une campagne mondiale de vaccination lancée par l’OMS, la maladie a été complètement éradiquée en 1977. Et si jamais, le virus de la variole refaisait surface, ce serait sans nul doute du à une action terroriste inscrite dans une guerre biologique. A l’époque, le vaccin antivariolique était assez lourd de conséquences avec notamment des plusieurs cas d’encéphalites graves observés après vaccination.