La sinusite

0
805

La sinusite : un trouble ORL fréquent et douloureux

Complication d’une rhino-pharyngite, la sinusite caractérise une inflammation des sinus. Très fréquentes, notamment en hiver, les sinusites sont à traiter dès lors qu’elles sont confirmées par le médecin.

Mettons notre nez sans plus tarder dans les causes, les symptômes, le diagnostic et les traitements d’une sinusite.

Les causes de la sinusite

Les sinusites sont dues à l’arrivée d’un virus dans notre organisme ou d’une bactérie qui engendrent un gonflement de la muqueuse nasale.

Un bain en piscine, un coup de froid, la présence de polypes nasaux, une quelconque malformation nasale, une infection dentaire de type carie sont aussi des causes possibles de sinusite.

Le plus souvent, la sinusite n’est autre que la complication d’une rhino-pharyngite.

Mais elle peut également être chronique, dans ce cas, elle est associée à une allergie.

Les symptômes de la sinusite

La sinusite a en fait tous les traits d’un rhume banal. Mais en fait, il s’agirait plus d’un gros rhume qui ne veut pas s’en aller.

Autrement dit, vous avez le nez qui coule, qui est complètement obstrué, vous avez mal à la tête et éventuellement au niveau des maxillaires, vous toussez, peut-être, avez-vous un peu de fièvre, et surtout, vous ressentez une vive pression au niveau des yeux, clairement, vous avez tous les signes de la sinusite.

Ah oui, j’oubliais, lorsque vous vous mouchez, la couleur est plutôt jaune-verdâtre, pas très ragoûtant n’est-ce pas ?!

Le diagnostic d’une sinusite

Si une palpation des sinus et une exploration de l’odorat sont de premiers indices, cela ne suffit pas à confirmer le diagnostic.

Il est nécessaire de compléter avec certains examens spécialisés comme une radiographie ou un scanner des sinus qui permettent de vérifier l’état des sinus.

Ces examens sont en général prescrits si vos sinusites ne vous quittent plus ou si vous en être déjà à plusieurs échecs de tentatives de prises d’antibiotiques.

Une endoscopie nasale ou sinusienne peut aussi être indiquée pour vérifier l’état de la cloison nasale et vérifier la présence de polypes nasaux ou sinusiens.

On pourra aussi vous demander d’effectuer un bilan allergologique pour déterminer ou non votre allergie à des éléments précis.

Les traitements de la sinusite

Et pour anticiper une sinusite, évitez les endroits climatisés, confinés, enfumés. Ne restez pas non trop longtemps dans le froid ou les courants d’air.

Pensez aussi à bien aérer votre maison et à conserver un bon taux d’humidité. Le lavage du nez avec du sérum physiologique est recommandé au quotidien et pas seulement pour les tout-petits !

Quant au traitement, un décongestionnant, un antipyrétique pour faire la fièvre et un antalgique contre la douleur, parfois un antihistaminique ou des corticoïdes à petites doses devraient vous aider à surmonter en quelques jours votre sinusite.

Si ça se complique ou si ça ne passe pas en une semaine, place aux antibiotiques. La chirurgie n’intervient qu’en cas de polypes nasaux ou sinusiens qu’on souhaite retirer, de déviation accentuée de la cloison nasale.

Et si vous souffrez du syndrome de reflux gastro-oesophagien, le médecin traitera en priorité ce trouble sans doute responsable de vos sinusites à répétition.

L’efficacité des cures thermales est également prouvée pour lutter contre les sinusites chroniques.