La rubéole

0
849

La rubéole est en effet la 3ème maladie infantile. Elle est due à un virus et n’est grave que pour la femme enceinte. Une fois ces informations intégrées, il est néanmoins intéressant d’en apprendre davantage sur les causes, les symptômes et le traitement d’une rubéole.

Qu’est-ce que la rubéole?

La rubéole est en général bénigne pour les enfants mais peut s’avérer dangereuse chez la femme enceinte avec des risques de malformations congénitales importantes jusqu’au 2ème mois de grossesse. D’où le dépistage systématique de la maladie au cours de la grossesse. La plupart des femmes sont immunisées.

Les symptômes de la rubéole
Parfois,  il n’y en a pas et la maladie passe complètement inaperçue. Parfois aussi, le malade peut avoir une éruption cutanée : des plaques rouges sur tout le corps ainsi que des ganglions au niveau du cou et derrière les oreilles. Vous pouvez avoir un peu de fièvre. La contagion commence environ une semaine avant l’éruption des boutons et deux semaines après. Les plaques disparaissent d’elles-mêmes après une semaine.

Comment soigner la rubéole
Pas de traitement particulier, seulement un médicament pour faire baisser la fièvre. Le seule remède reste la vaccination à raison de 2 injections, la première se faisant dès 9 mois si l’enfant va en crèche ou dès 1 an s’il est gardé à la maison, avec une piqûre de rappel à 3 ans. C’est le fameux ROR ! Une fois la maladie installée, au-delà du repos, vous aurez de quoi faire baisser votre fièvre et une cure de vitamine C.

Les risques d’une rubéole
La rubéole ne présente pas de dangers particuliers sauf si elle concerne une femme enceinte. A de rares exceptions près, des cas de polyarthrites (inflammation de certaines articulations) et de méningo-encéphalites peuvent survenir. Si la rubéole est détectée au cours des 9 premières semaines de grossesse, alors, les conséquences peuvent être très graves pour le nouveau-né (malformations neurologiques, oculaires ou auditives par exemple, troubles cardiaques, retard mental, voire avortement spontané). En clair, si on détecte une rubéole chez une femme enceinte de moins de 22 semaines, on lui conseillera sans doute une interruption médicale de grossesse ou IMG. Le mieux est se faire vacciner avant de démarrer un projet bébé. Si la femme enceinte contracte la rubéole pendant la grossesse, elle sera très surveillée. Et si le bébé a la rubéole à sa naissance, il est encore contagieux pendant 6 mois à 1 an. Attention, si vous vous faites vacciner plus tardivement, il ne faut pas tomber enceinte dans les 3 mois qui suivent l’injection, ayez donc une contraception.