La rosacée

0
772

Perçue comme gênante, la rosacée est une affection bénigne qui n’est pas grave en soi mais qui peut au fil des années devenir inesthétique. S’il existe aujourd’hui de nombreux traitements pour en venir à bout, quelques petits changements dans les habitudes de vie peuvent à eux-seuls considérablement réduire les effets de la rosacée sur la peau.

Qu’est-ce que la rosacée ?
La rosacée, anciennement appelée acné rosacée, est une affection de la peau qui se localise sur le visage. Elle apparaît surtout chez les personnes qui ont le teint et les yeux clairs et touche plus fréquemment les femmes que les hommes, spécialement celles qui ont des antécédents familiaux. En ce qui concerne les causes de la rosacée, celles-ci ne sont pas encore bien connues mais les chercheurs penchent pour une hyper-réactivité des vaisseaux sanguins du visage due à un dérèglement de l’organisme. L’affection ne traduit enfin en aucun cas un alcoolisme comme on peut souvent l’entendre.


Quels sont les symptômes de la rosacée ?

La rosacée survient en suivant trois étapes, à savoir : des rougeurs spontanées également appelées flushes à des moments précis (consommation d’alcool, changement brutal de température…), l’installation de ces rougeurs de façon permanente qui traduit une dilatation constante des vaisseaux sanguins du visage et enfin l’apparition de boutons rouges appelés papules qui constitue la rosacée. Celle-ci se localise principalement sur les joues, les pommettes, les ailes du nez, le front et le menton, et est généralement accompagnée d’une sensation d’échauffement et parfois d’une irritation des yeux. Du fait de son installation sur le visage, la rosacée peut fortement gêner la personne atteinte de cette affection par rapport au regard des autres.

Des facteurs aggravants
La rosacée est une affection qui a la particularité d’être directement aggravée par l’environnement ainsi que certaines habitudes de vie. Elle est ainsi favorisée par les changement brutaux de température (en passant par exemple durant les mois d’hiver de la chaleur d’un restaurant aux températures négatives de l’extérieur), la consommation d’excitants (alcool, café…) ainsi que de boissons trop chaudes, les plats épicés, les douches ou les bains trop chauds, l’exposition prolongée au froid comme au soleil ou encore le stress, une trop grande émotivité provoquant de nombreuses rougeurs spontanées. Il est ainsi fortement conseillé d’éviter tous ces éléments et d’apprendre à se détendre et à contrôler ses émotions.

Quels sont les traitements contre la rosacée ?
Les principaux traitements de la rosacée consistent à appliquer sur le visage des crèmes ou pommades qui ont un effet décongestionnant. Dans les cas les plus sérieux, le médecin peut prescrire un antibiotique ou bien proposer une intervention en ayant recours à l’électrocoagulation, au laser ou bien à la dermabrasion. Dans tous les cas, les traitements à base de cortisone ne sont pas idéaux car ce composé peut sensiblement aggraver la rosacée. Celle-ci peut enfin être minimisée en appliquant chaque matin une crème hydratante sur le visage ainsi que des crèmes spéciales en cas de froid intense et une crème solaire les jours de grand soleil ou sur la plage.