La garde partagée

0
249

La garde partagée et si c’était la solution de garde la meilleure pour vous ? Histoire de vous aider à faire votre choix, alors que la fin de votre congé de maternité approche, nous vous donnons quelques éléments importants à avoir en tête. Alors, avant de vous décider définitivement pour une garde partagée, informez-vous vite sur le fonctionnement, le contrat, les avantages et inconvénients, ainsi que le coût de cette solution de garde pour votre enfant.

 

Fonctionnement de la garde partagée
La garde partagée, c’est comme son nom l’indique le fait de partager la garde de son enfant avec une autre famille ayant elle même un enfant à garder. Le principe : en général, les enfants sont gardés alternativement d’une semaine à l’autre dans l’un ou l’autre des deux domiciles familiaux. La garde partagée ne concerne que deux familles.

Le contrat en garde partagée
Un contrat est à établir pour chaque famille, fixant les horaires, la nature et la durée de la prestation ainsi que les congés et les modalités d’accueil des enfants au domicile de chacun. Vous pouvez consulter la convention collective des particuliers employeurs. Attention : chaque famille doit déclarer à l’URSSAF les heures employées individuellement auprès de la nourrice.
En clair, si vous avez chacune un bébé à garder et que vous procédez une semaine chez l’un et une semaine chez l’autre, vous déclarez 50% du volume horaire global. C’est en général la méthode la plus simple qui est adoptée. Si la deuxième famille a deux enfants et vous, un seul, vous ne déclarerez que 40% du volume horaire global à l’URSSAF.

Quant aux congés, vous avez deux possibilités, soit vous optez pour le maintien de salaire, soit vous rémunérez la nourrice pendant ses congés, à hauteur de 10 % du total de la rémunération brute que la nourrice a perçu sur l’année de référence (du 1er juin de l’année précédente au 31 mai de l’année en cours). Autre élément important à avoir en tête : si vous employez une nourrice à temps plein en garde partagée, vous lui devez une visite médicale ; de même, vous devez lui payer ses transports, notamment lorsqu’il s’agit de se rendre au parc ou à une quelconque activité. Prévoyez enfin un coût pour le matériel pédagogique utilisé chez vous ainsi que les repas.

Pour se déclarer à l’URSSAF
Si vous ne percevez pas d’aide de la CAF, vous vous déclarez comme n’importe quel employeur auprès de l’URSSAF. Si en revanche vous percevez la PAJE (Prestation Accueil Jeune Enfant), c’est votre CAF qui se charge de vous inscrire en tant qu’employeur. Pour plus d’infos, rendez-vous sur   www.pajemploi.urssaf.fr

Les avantages de la garde partagée
La garde partagée est un mode de garde qui s’adapte à presque tous les besoins des familles : faire garder son enfant quelques heures après la sortie de l’école ou tous les jours, en remplacement d’une garde en collectivité. Votre enfant conserve ses habitudes et son environnement. Il partage des activités avec d’autres enfants, sachant qu’en garde partagée, la nourrice ne peut accueillir que 4 enfants maximum. Votre enfant est gardé même s’il tombe malade. Les horaires sont plus souples.

Les inconvénients de la garde partagée
Et bien, tout simplement, trouver une deuxième famille, avec qui on s’entend bien, à côté de son domicile, avec un enfant du même âge ou presque et les mêmes valeurs en terme d’éducation ou le même mode de vie ! Pas toujours évident ! Ensuite, le coût d’une garde partagée apparaît plus élevé qu’un autre mode de garde. Dans un mode de garde partagée, le profil des nounous varie beaucoup et comme aucune formation n’est obligatoire, vous faites un peu votre marché au départ, histoire de dénicher celle qui correspond le mieux à vos attentes et à celles de l’autre famille. Là, non plus, pas simple ! Il faut aussi que vous ayez les mêmes congés que l’autre famille, sinon votre nounou peut dire adieu aux siens ! Enfin, si votre nounou vous lâche, il faut trouver une solution de repli au plus vite car deux familles se retrouvent d’un coup sans aucun mode de garde !

Combien coûte la garde partagée
Grâce à la réduction ou au crédit d’impôts, le coût horaire de la prestation, sachez-le, est divisé par deux. Vous pouvez, dans le cadre d’une garde partagée, profiter des aides de la CAF et notamment de la Prestation d’Accueil Jeune Enfant ou PAJE. 20 euros, c’est le tarif moyen d’une heure de garde d’enfants, donc, si vous adoptez le système de garde partagée, comptez environ 10 euros par heure de garde.