La crèche familiale

0
174

Fonctionnement, inscription, conditions d’entrée, avantages et inconvénients, tarifs, vous vous interrogez sur tous les sujets qui touchent de près les crèches familiales, solution de garde que vous avez choisie pour votre enfant. Et vous avez raison ! Car plus vous serez au fait de l’actualité de ce mode de garde et plus vous aurez une chance de trouver une place en crèche familiale.

 
Fonctionnement d’une crèche familiale
C’est simple, la crèche familiale repose sur un mix entre assistante maternelle et accueil des enfants en collectivité. En clair, votre enfant sera gardé par une assistante maternelle à son domicile avec 1, 2 ou 3 autres petits camarades. L’assistante maternelle est agréée, payée par la municipalité et non par les parents et toute crèche familiale fonctionne sous la responsabilité d’une puéricultrice, d’un médecin ou d’une éducatrice de jeunes enfants. Deux jours par semaine environ, les enfants se retrouvent au sein de la crèche familiale. Là, ils participent, comme des enfants gardés en crèche collective, à des activités d’éveil.

L’inscription en crèche familiale
Vous devez effectuer votre inscription directement auprès de la directrice de la crèche familiale et ce, dès votre 6ème mois de grossesse révolu. Attention, comme on l’a dit, étant donné qu’il y a moins de crèches familiales que de crèches collectives, il y a donc aussi moins de chance d’y avoir une place.

Les conditions d’entrée en crèche familiale
Votre enfant doit avoir entre 2 mois et demi et 3 ans. Vous devez fournir les couches à l’assistante maternelle qui elle se charge des repas et du lait. Votre enfant doit également être à jour dans ses vaccins.

Les avantages de la crèche familiale
D’abord, un avantage purement administratif puisque les parents qui optent pour la crèche familiale n’ont pas à se soucier de réaliser un contrat pour l’assistante maternelle qui dépend financièrement de la crèche familiale. Ensuite, on note davantage de souplesse dans les horaires, sachant que la nourrice peut garder votre petit bout jusqu’à 10 heures par jour. De même, si votre enfant est malade, vous pouvez le laisser en crèche familiale et n’avez pas à prendre une journée de congé pour vous en occuper. Autres avantages : la qualité et la surveillance de vos enfants puisque les assistantes maternelles des crèches familiales sont régulièrement visitées par les directrices de crèches. Elles bénéficient de conseils et de formations pour accompagner au mieux l’enfant dans son développement. Les activités sont donc variées et stimulent autant les enfants que s’ils étaient gardés en crèche collective où l’éveil occupe une place centrale. Si votre nourrice tombe malade, pas de problème, la crèche familiale vous trouvera une autre nourrice pour assurer l’intérim.

Les inconvénients de la crèche familiale
Malheureusement, dès qu’un mode de garde semble faire l’unanimité chez les parents, il est vite victime de son succès. Autrement dit, vous l’aurez compris, il y a trop peu de places en crèches familiales.

Combien coûte la crèche familiale
Le calcul reste le même que pour une crèche collective. Le tarif dépend du nombre d’enfants que vous avez et de vos revenus ainsi que de ceux de votre compagnon. Le montant varie d’une municipalité à l’autre. Vous pouvez bénéficier d’aides de la Caisse d’Allocations Familiales ainsi que d’une réduction d’impôts au titre de l’emploi d’une assistante maternelle (25 % du montant des dépenses effectivement supportées au cours de l’année d’imposition, dans la limite d’un plafond annuel de 2300 €).