La conjonctivite chez l’enfant

0
457

Très fréquemment rencontrée chez les petits comme chez les grands, la conjonctivite peut avoir de multiples origines et donc des traitements totalement différents. Mais dans tous les cas, il s’agit bien souvent d’une maladie anodine qui ne fait que passer !

Qu’est-ce que la conjonctivite et quelles sont ses causes ?
La conjonctivite correspond à une inflammation de la conjonctive, c’est-à-dire de la membrane interne des paupières, qui peut être due à un virus, à une bactérie, à un agent allergène (pollens, poussière, poil de chat, acariens…) ou encore à l’intrusion d’un corps étranger (petit élément, produit toxique, etc…). Considérée comme une affection bénigne, la conjonctivite se soigne dans la très grande majorité des cas en une semaine. Seules les conjonctivites d’origines virales et bactériennes sont contagieuses par les doigts, d’une personne à une autre, mais aussi tout simplement d’un œil à l’autre puisque les deux yeux ne sont pas systématiquement touchés ensemble.

Quels sont les symptômes de la conjonctivite ?
La conjonctivite se manifeste par une gêne dans l’œil qui peut se traduire par une sensation de picotement ou bien de brûlure avec l’impression que quelque chose est resté coincé sous la paupière. Au fur et à mesure, l’œil devient rouge et larmoyant, et peut éventuellement gratter. Il arrive également que ces symptômes soient accompagnés d’un gonflement de la paupière et d’un écoulement de pus quand la conjonctivite est d’origine bactérienne. La maladie entraîne aussi bien souvent une forte sensibilité à la lumière du jour. La conjonctivite ne donne enfin que très rarement lieu à des complications, ces dernières ne survenant que lorsque l’affection n’est pas traitée.

Quel est le traitement contre la conjonctivite ?
Si vous suspectez une conjonctivite chez votre enfant, prenez rendez-vous chez votre médecin traitant ou bien auprès d’un ophtalmologue. Le traitement qui sera prescrit à votre petit bout dépendra entièrement de la nature de la conjonctivite : un collyre antiseptique si elle est d’origine virale, un collyre antibiotique si elle est d’origine bactérienne et un collyre anti-allergique (corticoïdes ou antihistaminiques) s’il s’agit d’une réaction allergique.

Dans ce dernier cas, votre médecin vous orientera sûrement vers un allergologue afin d’identifier l’agent irritant dans le but de réaliser une éventuelle désensibilisation. Et s’il s’agit de l’intrusion d’un corps étranger, un sérum physiologique simple vous permettra de venir à bout de la conjonctivite. Dans tous les cas, vous devez empêcher votre enfant de se frotter les yeux car cela peut aggraver l’inflammation et également contaminer l’autre œil si un seul est touché, ainsi que l’entourage. Le lavage régulier des mains est donc un très bon allié pour limiter les risques de contagion !