La boulimie chez les adolescents

0
275

Beaucoup plus discrète que l’anorexie, la boulimie est un trouble du comportement alimentaire de plus en plus souvent rencontré. S’il s’agit d’une maladie moins dangereuse, elle comporte tout de même des risques pour la santé et c’est pourquoi il est important de savoir la déceler afin d’aider le mieux possible son enfant.

Qu’est-ce que la boulimie ?
Contrairement à l’anorexie qui consiste pour une ado à se priver de nourriture, la boulimie correspond à une ingestion importante et très rapide d’aliments, due à une pulsion incontrôlable. Cette pathologie touche plus volontiers les filles mais ce sont tout de même deux garçons sur dix qui sont également concernés. Les causes de la boulimie ne sont pas encore bien identifiées, certains spécialistes avançant un besoin de contrôler son corps quand d’autres évoquent une addiction destinée à combler une angoisse de vide. La boulimie est enfin très souvent un effet secondaire de l’anorexie mais une jeune fille boulimique n’est pas forcément anorexique.

Comment se déroule une crise de boulimie ?
Un ado boulimique, sous l’effet d’une pulsion, prend littéralement d’assaut la cuisine et le frigo, engloutissant tout ce qui peut bien lui passer sous la main et sans aucune faim ni aucun plaisir. Il ou elle mange de façon frénétique comme s’il fallait manger le plus vite possible et parfois en mâchant à peine, et choisit les aliments les plus bourratifs et les plus caloriques pour remplir au maximum son estomac. Une fois la crise passée et l’estomac douloureux, l’ado vomit de lui-même ou se fait vomir afin que son corps n’assimile pas les aliments ingurgités par peur de prendre du poids. C’est à ce moment précis que la personne boulimique se sent envahie par un sentiment de honte qui renforce une mauvaise estime de soi.

Quels sont les signes de la boulimie ?
Il s’agit là du plus gros problème de la boulimie : comme un ado – comme toute personne atteinte de boulimie – vit ses crises à l’abri des regards et qu’il se fait vomir, ce dernier ne prend pas de poids et la maladie passe donc inaperçue. Certains font également des périodes de jeûne, prétextant un début de gastro, afin de rattraper les kilos qui auraient pu être pris. Les parents peuvent tout de même être alertés par la disparition subite et répétitive des denrées (mais un ado est capable d’aller faire les courses pour cacher son trouble), une humeur dépressive chez leur enfant, de l’anxiété ou encore des maux de ventre fréquents.

Quels sont les dangers de la boulimie ?
Sur le plan physique, la boulimie est essentiellement responsable de problèmes au niveau de l’appareil digestive et notamment d’inflammations fréquentes de l’œsophage et de la gorge provoquées par les vomissements, tandis que des ulcères peuvent se former. Les dents sont également très éprouvées et peuvent peu à peu s’abîmer sur leur face intérieure. Dans les cas les plus graves, la maladie peut entraîner des troubles cardiaques et, même si cela est très rare, conduire au décès. Sur le plan psychologique, la boulimie peut entraîner un repli sur soi, une dépression et des idées noires qui mènent parfois au suicide. Les décès liés à la maladie sont ainsi principalement dus aux conséquences psychologiques.

Quel est le traitement de la boulimie ?
La boulimie se traite essentiellement par la mise en place d’une psychothérapie afin d’identifier ce qui se passe dans la tête de l’adolescent ou de l’adolescente. Il est ainsi important de prendre rendez-vous avec un psychologue ou un psychiatre si vous suspectez une boulimie afin de sortir votre enfant de son mal-être. L’hospitalisation n’est pour sa part que très rarement envisagée.