L’urticaire

0
1145

Recouvrant des formes bénignes comme particulièrement graves, l’urticaire peut être due à de nombreux facteurs ce qui peut rendre le traitement compliqué si l’origine n’est pas clairement établie. Il est ainsi très important de s’interroger sur les moments qui précèdent l’apparition des premiers symptômes afin de pouvoir traiter correctement cette affection.

Qu’est-ce que l’urticaire ?
L’urticaire est une réaction inflammatoire de la peau provoquée par un agent extérieur qui peut être tout simplement tout et n’importe quoi ! On distingue pour commencer deux types d’affection, à savoir l’urticaire aigue ou isolée qui passe spontanément dans les heures ou les jours qui suivent la crise et l’urticaire chronique qui s’installe pendant une période de plus d’un mois.
Cette réaction peut être provoquée par un nombre incroyable d’éléments, à savoir : des médicaments de type pénicilline, certains antalgiques et anti-inflammatoires, des aliments (œuf, chocolat, crustacés, fraises, fruits exotiques…), des additifs retrouvés dans les articles de la grande distribution (colorants, conservateurs, aromatisants…), des allergènes (poils d’animaux, acariens, moisissures, poussière, pollen…), une piqûre d’insecte ou de méduse, une irritation venant d’une plante, un textile, du maquillage, des produits ménagers, le soleil, le froid, l’eau, une infection (virus, bactérie, parasite…) ou encore l’effort ! Lorsque la cause de l’urticaire n’est pas retrouvée, le médecin suspecte alors une origine psychologique qui peut également être un facteur déclenchant.

Quels sont les symptômes de l’urticaire ?
L’urticaire se manifeste par l’apparition sur la peau de plaques rosées ou rouges saillantes et surmontées de boutons ce qui forme une sorte de boursouflure comparable à une piqûre d’ortie (c’est d’ailleurs de là que vient la dénomination « urticaire »). Ces plaques ont la particularité de pouvoir changer de place sur le corps et sont accompagnées de démangeaisons généralement très intenses.
L’urticaire peut par ailleurs être à l’origine d’une complication très sérieuse appelée Œdème de Quincke qui provoque un gonflement au niveau du visage s’étendant parfois à la région de la gorge et qui est donc dans ce cas là très dangereuse. L’Œdème  de Quincke constitue ainsi une urgence médicale et doit absolument faire l’objet d’un déplacement aux urgences dans les plus brefs délais.

Quel est le traitement contre l’urticaire ?
Le premier réflexe du médecin consiste à rechercher l’élément responsable de l’urticaire. La personne touchée peut soit faire directement le lien avec sa réaction (absorption d’un nouvel aliment, manipulation exceptionnelle d’un produit, piqûre…) ce qui est souvent le cas dans l’urticaire aigue, mais peut également ne pas du tout savoir ce qui a provoqué l’inflammation comme on l’observe fréquemment dans l’urticaire chronique.
Dans ce cas, le médecin doit procéder à un interrogatoire extrêmement poussé afin de détecter l’élément responsable, l’éviction de ce dernier dans l’environnement et les habitudes du patient ou bien une désensibilisation suffisant la plupart du temps à se débarrasser de l’urticaire.  Si cela ne permet pas de traiter l’affection, le médecin propose alors des médicaments antihistaminiques qui agissent sur les réactions allergiques.