L’hépatite B

0
1133

Et si vous aviez une hépatite ? En général, celui ou celle qui en vient à se poser cette question souffre évidemment de problèmes au foie mais surtout finit aussi par s’interroger sur la catégorie d’hépatite : A, B ou C. Selon le type d’hépatite, les symptômes comme le traitement et l’évolution de la maladie ne sont pas les mêmes. Démarrons avec le cas de l’hépatite B.

Hépatite B : l’hépatite virale qui peut devenir dramatique

Comme l’hépatite A, l’hépatite B est due à un virus qui engendre une infection sévère du foie. Elle est également due parfois à l’absorption d’alcool en trop grande quantité, d’un produit médicamenteux ou chimique. Près de 350 millions de personnes sont infectées par le virus de l’hépatite B dans le monde, ce qui est considérable et devient un problème de santé universel d’après l’OMS. Les pays africains et asiatiques sont les premiers concernés : le virus de l’hépatite B y est mortel entrainant un cancer du foie ou une cirrhose. Injections de drogue, transfusions sanguines et rapports sexuels à risque sont les principaux modes de transmission de la maladie. Maladie à déclaration obligatoire, le virus de l’hépatite B est aussi tueur que celui du SIDA selon les chiffres de l’OMS.

Les symptômes d’une hépatite B

Si vous avez contracté une hépatite B, le plus souvent et si l’hépatite est aiguë, vous ne ressentirez rien. Certaines personnes au contraire peuvent présenter des symptômes grippaux, une jaunisse et surtout, une grande fatigue. Un bilan sanguin (analyse des transaminases, des enzymes du foie et du nombre d’anticorps contre le virus de l’hépatite B) permettra de confirmer le diagnostic du médecin. Si la maladie est diagnostiquée tardivement, les signes peuvent être une augmentation de la taille du foie et de la rate, des manifestations extra-hépatiques et des poussées ictériques.

Comment soigner une hépatite B

L’hépatite B guérit en général dans un délai d’un mois, un mois et demi. Au programme : plus une goutte d’alcool et une alimentation pas trop grasse, sans oublier une cure de sommeil obligatoire.
Si elle se complique, c’est alors qu’elle devient chronique.
Dans ce cas là et pour 10% des porteurs chroniques n’ayant aucun traitement, la maladie peut dégénérer à terme en cirrhose ou en cancer du foie.
Des traitements antiviraux comme l’interféron peuvent aussi être administrés, notamment pour les personnes immunodéprimées. Leur efficacité prouvée tend à réduire le nombre de transplantations du foie.

Comment prévenir une hépatite B

Le mieux reste de ne pas partager ses vêtements, de stériliser les aiguilles avant un piercing, une prise de sang ou de drogue ou une séance d’acupuncture et bien entendu, de toujours utiliser un préservatif lors des rapports sexuels. Si vous êtes enceinte, vous serez surveillée car une maman contaminée peut transmettre le virus à son nouveau-né. Plus tôt on le sait et plus le bébé peut être traité rapidement. Comme pour l’hépatite A, il existe un vaccin que l’on recommande pour les bébés dès 2 mois puis avant 13 ans. Les personnes dites à risque sont également concernées (personnels de santé, personnes âgées de plus de 65 ans).