L’apprentissage de la propreté

0
1188

Depuis sa naissance, Bébé a énormément évolué et a franchi des étapes importantes : il marche, dit de plus en plus de mots et commence même à faire de vraies phrases. C’est simple, plus vous regardez votre petit bout et plus vous vous dîtes qu’il n’y a guère plus que ses couches qui vous rappellent que c’est encore un bébé ! D’ailleurs en parlant de couches, c’est pour quand l’apprentissage de la propreté ?

Quel est le bon moment pour lui apprendre la propreté ?
La capacité d’un bébé à devenir propre dépend de nombreux facteurs, avec pour commencer une certaine maturité physique. Votre enfant doit en effet être capable de marcher, de se baisser et de se relever tout seul, et également de rester stable en position assise. Mais ce n’est pas tout : il doit aussi être capable de contrôler ses sphincters pour pouvoir se retenir.

Vous le constaterez assez rapidement en voyant que votre petit bout garde de plus en plus régulièrement sa couche sèche. L’apprentissage de la propreté nécessite également que votre enfant soit prêt psychologiquement, c’est-à-dire qu’il doit manifester une certaine envie de faire comme les grands. Il doit par ailleurs pouvoir vous faire comprendre qu’il a envie d’aller aux toilettes par une gestuelle développée (grimaces, dandinement…) ou bien avec des mots simples (pipi, caca, popo, prout ). Sans ces deux conditions physiques et psychologiques réunies, il est purement et simplement inutile d’envisager d’abandonner les couches !

À chacun son rythme !
Les pédiatres estiment qu’un bébé ne doit pas, ou plutôt ne peut pas, commencer l’apprentissage de la propreté avant au moins ses 18 mois voir ses 2 ans. Chaque enfant évoluant à son rythme, certains bébés auront besoin d’un peu plus de temps et diront au revoir aux couches après 2 ans et demi. Sachez également que les garçons mettent bien souvent un peu plus de temps que les filles. Dans tous les cas, ne faîtes surtout pas pression sur votre enfant pour qu’il devienne propre car cela ne servirait strictement à rien et pourrait même entraîner des blocages ! Attendez enfin le bon moment pour commencer l’apprentissage : Bébé ne doit pas avoir été récemment chamboulé par un événement (naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur, déménagement, changement d’école) et doit au contraire se sentir en grande confiance pour continuer à grandir !