L’angine blanche

0
1539

L’hiver est là et ca y est, les cas d’angines, chez les adultes comme chez les enfants, commencent à se multiplier. Mais comment faire la différence entre angine rouge et angine blanche ? On vous donne toutes les clés, des causes au traitement, en passant par les symptômes.

Qu’est ce qu’une angine blanche
Lorsque la gorge est victime d’une inflammation, c’est là qu’on va parler d’angine. On dit souvent de l’angine blanche qu’elle est une maladie des extrêmes. En effet, elle touche davantage les enfants dès 3 ans et jusqu’à 15 ans et les personnes âgées. Les adultes sont rarement victimes d’angines blanches. Normal, les enfants et les personnes âgées sont victimes d’un système immunitaire fragile et parfois encore déficient.

Les causes de l’angine blanche
Elles sont de deux sortes : virales ou bactériennes, sachant que le streptocoque bêta-hémolytique du groupe A est responsable des angines blanches les plus fréquemment observées. Le staphylocoque est une autre bactérie qui peut entrainer une angine blanche. L’angine blanche peut aussi être due à une maladie infectieuse de type mononucléose, scarlatine, herpès, syphilis ou diphtérie.

J’ai une angine blanche, je suis verte !
Pourquoi parle-t-on d’angine blanche et d’angine rouge ? Tout simplement, parce que chacune ne revêt pas les mêmes signes. L’angine blanche, puisque c’est d’elle dont on parle, est caractéristique d’une gorge enflammée rouge et blanche. En fait, la surface des amygdales se couvre de boutons blancs. Au-delà de ces signes cliniques, vous toussez, vous êtes aussi peut-être enrhumée et fatiguée, vous avez de la fièvre, des maux de tête parfois et avaler quelque chose est vraiment douloureux. Vous pourrez aussi parfois palper vos ganglions du cou, ils gonflent, signe d’une affection de votre système immunitaire.

Le diagnostic d’une angine blanche
C’est simple, chez le médecin, lorsque vous prononcez le fameux « Aaaaaaaa » !, c’est assez flagrant. Votre gorge est gonflée avec des tâches blanches, vous avez peut-être des ganglions ressortis au niveau du cou ou des oreilles, des amygdales qui ont grossi et présente un abcès. Le médecin utilise ensuite un coton-tige pour faire un prélèvement au fond de votre gorge et y ajoute un produit révélateur. Si c’est positif, pas de chance, vous avez contracté une angine bactérienne.

Le traitement de l’angine blanche
Si une bactérie est responsable de votre angine blanche, vous aurez des antibiotiques sur 10 jours environ. Si votre angine blanche est virale, ils ne sont pas nécessaires. Dans ce cas, vous aurez uniquement des médicaments destinés à faire baisser votre fièvre et des anti-inflammatoires et autres pastilles à sucer, histoire de pouvoir avaler quelque chose et retrouver un semblant de voix très vite. En tout cas, ne vous privez pas de boire en grande quantité. Parmi les trucs de grand-mère, on recommande vivement le cataplasme de pommes de terre (purée dont il faut enduire le cou avant d’entourer ce dernier d’un linge en coton), les infusions de thym, de réglisse, de sauge, de mauve, de camomille, les bonbons à la guimauve, le froid et le glacé pour anesthésier la gorge. Si vous souffrez d’angines blanches à répétition, le médecin pourra vous orienter vers une ablation totale ou partielle de vos amygdales.