Halte-garderie

0
218

Vous avez sans doute déjà entendu parler des fameuses haltes-garderies et vous vous dites que ça peut être une bonne option pour faire garder votre enfant. Certes, mais maîtrisez-vous bien le fonctionnement, les modalités d’inscription, les conditions d’entrée, les avantages et inconvénients et le coût ? Pour tout savoir sur les haltes-garderies, lisez vite ci-après !

Fonctionnement d’une halte-garderie
Le principe d’une halte-garderie repose sur l’occasionnel. Autrement dit, si vous n’avez besoin que de faire garder votre enfant quelques heures par semaine, vous pouvez opter pour une halte-garderie. Le plus souvent, vous signez pour un contrat de 12 heures ou 3 demi journées bien définies au départ. En halte-garderie privée, les plages horaires sont plus souples. Les halte-garderies peuvent être privées ou publiques (municipales). Une halte-garderie regroupe des personnels qualifiés, issus des métiers de la petite enfance, comme des auxiliaires de puériculture, des éducatrices ainsi qu’une directrice d’établissement. En général, la halte-garderie accueille au maximum 60 enfants.

L’inscription en halte-garderie
Elle se fait auprès de la directrice de la halte-garderie. Soit vous avez besoin de plusieurs demi journées fixes par semaine, soit vous n’avez besoin que de quelques heures de temps à autre. Dans le premier cas, nous vous conseillons de vous y prendre très tôt, plusieurs mois à l’avance. Dans le second cas, sachez que tout dépendra du nombre de places occasionnelles réservées par la halte-garderie. Pour obtenir la liste des haltes-garderies les plus proches de chez vous, renseignez-vous auprès du service petite enfance de votre mairie. Sachez aussi qu’il existe depuis 2007 des haltes-garderies itinérantes pour les personnes vivant à la campagne.

Les conditions d’entrée halte-garderie
Votre enfant doit impérativement avoir moins de 6 ans et être à jour dans ses vaccins. Inutile d’être actif, vous pouvez très bien profiter de ce mode de garde si vous êtes mère au foyer et avez de quelques heures pour vous. Comme les repas ne sont pas systématiquement assurés, il se peut que dans certaines haltes-garderies, on vous demande d’apporter les repas de votre enfant.

Les avantages de la halte-garderie
La liberté ! C’est vrai, car ce mode de garde reçoit tous les enfants, que leurs parents travaillent ou pas. C’est important de pouvoir compter sur ce type d’aide quand on est seul par exemple et qu’on a besoin de souffler ou de gérer d’autres activités pour la famille. Les salariés à temps partiel y trouvent aussi le mode de garde idéal pour leur assurer une garde à mi-temps de leur enfant. Si notamment vous gardez votre enfant à la maison, la halte-garderie vous offre l’opportunité d’ouvrir votre enfant à la vie en collectivité et de participer à des activités d’éveil (chant, peinture, danse, lecture, jeux…) qu’il est parfois difficile de faire à la maison. Bref, un bon choix de mode de garde pour préparer bébé à l’école et tout en douceur !

Les inconvénients de la halte-garderie
Les places sont chères en halte-garderie puisqu’il faut savoir que faute de mieux, certains parents n’ayant obtenu aucune place en crèche collective, vont alors choisir de se rabattre sur ce mode de garde. En terme de coût, la halte-garderie est plus chère qu’une crèche collective et on l’a dit plus haut, les repas sont souvent à la charge des parents, voire ingérables si la halte-garderie ne fonctionne que par demi journée. Si vous n’arrivez pas à trouver de place en halte-garderie municipale, il vous reste l’option des haltes-garderies privées, mais sachez que là, les tarifs sont parfois exorbitants. Autre inconvénient des haltes-garderies : si bébé est malade, il ne peut être accueilli en halte-garderie. Autre point : les horaires en halte-garderie sont très stricts, veillez à ne jamais être en retard.

Combien coûte une halte-garderie
Tout comme les autres modes de garde collectifs, le tarif de la halte-garderie va dépendre du nombre d’enfants à votre charge et du montant des revenus de votre foyer. De même, la halte-garderie donne droit à une réduction d’impôts (25 % du montant des dépenses effectivement supportées au cours de l’année d’imposition, dans la limite d’un plafond annuel de 2300 €). En général, selon la municipalité, vous pouvez payer à l’heure, à la demi journée ou à la journée.