Diabète Gestationnel

0
895

3 à 10% des femmes enceintes en moyenne sont touchées par un diabète gestationnel. C’est un pourcentage qui n’est pas anodin, alors, mieux vaut se prémunir et adopter dès le premier mois de grossesse le régime le mieux adapté.

Un diabète propre à la grossesse

En général, le diabète gestationnel apparaît au cours du 2ème ou du 3ème trimestre de grossesse pour disparaître dans 60% des cas naturellement après l’accouchement.
A savoir, si une femme enceinte est concernée par cette maladie, il y a 66% de risques qu’elle récidive si elle retombe enceinte. Un dérèglement de la production d’insuline est à l’origine de cette maladie qui se caractérise par un taux de glucose trop élevé dans le sang.

Dépister un diabète gestationnel : une nécessité pour la mère et l’enfant

Le dépistage du diabète gestationnel se pratique en général au cours du 6ème mois de grossesse. Le test est assez contraignant : d’abord une prise de sang à jeun puis une autre, une heure après, après que vous ayez ingéré 50 grammes de glucose. Cela donne la nausée tant la boisson est sucrée. Mais il faut malheureusement en passer par là pour voir si votre taux de glycémie est normal. Très souvent, après un tel test, on va préférer avaler du saucisson ou du fromage plutôt qu’une quelconque viennoiserie !

Côté résultats, si après la première analyse, votre taux est supérieur à 1,26 g/l ou à 1,30g/l après la seconde analyse, une autre prise de sang est réalisée à jeun. Vous ingérez à nouveau 100 g de glucose et subissez d’autres prélèvements une heure, deux heures et trois heures après. Quand 2 de ces résultats sont supérieurs à la normale, alors, vous avez contracté un diabète gestationnel. Soif intense, fréquentes envies d’uriner et fatigue inhabituelle sont généralement les signes annonciateurs d’un diabète gestationnel.

Les risques du diabète gestationnel

Les risques pour la mère
– Hypertension
– Infection urinaire
– Accouchement prématuré
– Diabète de type 2
Les risques pour le bébé
Son poids peut dépasser les 4 kilos à la naissance et il peut souffrir d’une dystocie (enclavement ou blocage) des épaules, induisant un accouchement difficile.
– Hypoglycémie
– Jaunisse exagérée
– Détresse respiratoire
– Diabète

Les facteurs de risque

– Si vous avez des antécédents familiaux
– Une intolérance au glucose
– Vous avez eu ce problème lors d’une grossesse précédente
– Vous avez accouché d’un bébé de plus de 4 kilos
– si vos ovaires sont polykystiques
– de l’embonpoint
– si vous avez pris des corticoïdes
Il faut alors en parler rapidement avec votre gynécologue qui (si vous êtes malade) vous prescrira un traitement adapté, souvent à base d’insuline ainsi qu’un régime alimentaire strict.

Manger sain pour limiter les apports en glucose

Il faut consommer au maximum 3 fruits par jour, éviter les aliments trop sucrés.  privilégiez les féculents complets et les légumes qui riches en fibres permettent de limiter l’absorption de sucre. Si vous pouvez pratiquer une activité physique régulière, alors, vous mettez toutes les chances de votre côté pour éviter de contracter un diabète gestationnel.