Colique du nourrisson : comment soulager bébé

0
542

Parmi les maux qui tracassent bébé au quotidien, la colique est de ceux qui le gênent plus particulièrement. Mais souvent, les parents ne savent quoi mettre derrière le mot colique. On vous éclaire sur le sujet et on vous donne surtout quelques astuces pour soulager bébé en cas de coliques féroces.

La colique : Les symptômes ?
La colique caractérise une douleur aiguë de l’abdomen. Bien entendu, bébé ne peut expliquer où il a mal alors, mieux s’arrêter sur son comportement. En règle générale, un bébé qui souffre de colique va pleurer souvent, presque tout le temps parfois (plus de 3 heures par jour !), devenir tout rouge. Il se tortille. Si vous vous penchez sur son ventre, vous entendrez une douce musique venant des boyaux ! Bébé a aussi quelques flatulences et replie régulièrement ses jambes sur son ventre. Les crises de colique surviennent souvent en début de soirée et pendant le sommeil de bébé.

En tout cas, si bébé souffre, il vous le montre. Malheureusement, rien n’y fait, vous vous sentez désemparée car vous n’arrivez pas à le calmer. Bébé a sans doute une colique. Rassurez-vous, 1 bébé sur 5 en souffre !

Pourquoi mon bébé a-t-il des coliques ?
Les causes sont un peu difficiles à discerner. Le plus souvent, le médecin vous expliquera que la colique est passagère, jusque vers l’âge de 6 mois, puisque votre bébé a un appareil digestif immature. On incrimine aussi souvent l’alimentation de la mère si elle allaite et à ce juste titre (voir plus bas).

le traitement des coliques
Le plus sage reste de rendre visite au pédiatre. D’abord et avant tout parce qu’il s’agit de diagnostiquer ces coliques. Parfois, celles-ci peuvent être confondues avec un reflux gastro-oesophagien ou une hernie hiatale. Si absence de selles il y a, votre bébé est peut-être tout simplement constipé. Une fois les coliques diagnostiquées, l’idée va être de soulager les maux de ventre de bébé. Une bouilllotte bien chaude sur le ventre de bébé, un bain chaud ou un massage sont de bons moyens d’apaiser sa douleur abdominale. Invitez également votre bébé à sucer quelque chose (doudou, hochet, tétine), bercez-le, promenez-le dans vos bras (écharpe ou sac de portage), mettez-le souvent sur le ventre, cela aide à calmer bébé. Fractionnez les repas de votre petit bout, optez pour un lait adapté (lait bio au bifidus actif par exemple) ou veillez à ne pas mettre plus de poudre que d’eau ; si vous allaitez, évitez les aliments qui fermentent (choux, brocolis, laitages, boissons gazeuses), n’oubliez pas non plus de faire faire un rot à votre bébé après sa tétée ou son biberon. Si vous faites confiance aux plantes, vous pouvez essayer de donner à bébé des tisanes de fenouil, de camomille ou de verveine ou encore chalmolilla (préconisée aussi lors des poussées dentaires).