Bon ou Mauvais Cholestérol

0
599

Car oui, ce n’est pas le tout de mesurer son taux de cholestérol, encore faut-il savoir lui donner un sens ! Lorsque vous revenez avec vos résultats du laboratoire, difficile parfois de tout comprendre aux résultats. Vous avez du déjà entendre parler de bon ou mauvais cholestérol, mais au fait, savez-vous réellement ce qui se cache derrière ces termes ?

Le bon cholestérol
Le cholestérol HDL (High Density Lipoproteins) est communément ce qu’on appelle le bon cholestérol. Les HDL sont en effet des transporteurs qui récupèrent le cholestérol pour l’emmener jusqu’au foie où il est alors éliminé. Les HDL ont donc la capacité de nettoyer nos artères de tous les mauvais dépôts lipidiques et de réduire le risque de voir apparaître une plaque athéromateuse et donc à terme de développer une maladie cardio-vasculaire. 20 à 30% environ du cholestérol dans le sang est associé aux HDL.

Le mauvais cholestérol
Le cholestérol LDL (Low Density Lipoproteins) est dit le mauvais cholestérol. En effet, les LDL sont d’autres transporteurs qui assurent le voyage du cholestérol vers toutes les cellules de notre corps. En revanche, le cholestérol LDL est celui qui a tendance à se déposer sur les artères et à les boucher, au point parfois de déclencher une maladie coronarienne. Les LDL favorisent le rétrécissement des vaisseaux qui irriguent le cœur à cause d’une accumulation de plaques de graisses, appelés athéromes. 60 à 80% du cholestérol dans le sang est associé aux LDL. Plus le taux de HDL est élevé et plus le risque de maladie cardio-vasculaire ou d’accident vasculaire l’est aussi.

Et qu’en est-il des triglycérides ?
Les triglycérides sont d’autres graisses du sang qui peuvent être dangereuses lorsqu’elles sont élevées. Un taux élevé de triglycérides provient le plus souvent d’une trop grande absorption de sucre et d’alcool. Le taux normal se situe en dessous de 1,5 g/litre et l’on parle d’hypertriglycéridémie au-delà de 2 g/litre. Plus le taux de triglycérides est élevé et plus le sang s’épaissit. L’hypertriglycéridémie est particulièrement dangereuse lorsqu’elle est associée à un cholestérol élevé ou à un fort taux de HDL. Le risque d’accident vasculaire ou de maladie cardio-vasculaire est alors très élevé.