L’acupuncture pendant la grossesse

0
629

L’acupuncture ou des petites piqûres au service du bien-être de la future maman
Pratiquée en France depuis maintenant plusieurs décennies, l’acupuncture, héritage de la médecine chinoise, se veut une technique particulièrement efficace pendant la grossesse, soit pour lutter contre les petits maux de grossesse, soit pour bien préparer la femme à accoucher.

L’acupuncture, c’est quoi ?
On l’a dit, c’est une technique pratiquée depuis des millénaires maintenant par les médecins chinois. Aujourd’hui, ce type de médecine est courant en France et pratiquée généralement par des homéopathes. Le principe : l’acupuncture agit sur des points du corps et a pour objectif de rétablir la circulation énergétique entre les 24 canaux méridiens qui relient nos organes, en clair, le ying et le yang ! Cette technique permet notamment de venir à bout des migraines, des troubles gastriques, des hémorroïdes, du tabagisme. L’avantage : aucun effet secondaire, que ce soit pour la mère ou pour l’enfant. Beaucoup redoutent les aiguilles, or, qu’on se rassure, l’acupuncture n’a rien de douloureux et au contraire, la détente est assurée. Une séance consiste à passer en revue toutes les fonctions de votre corps et à trouver les canaux méridiens sur lesquels agir et donc les points à piquer. Les consultations en cours de grossesse sont remboursées en partie par la sécurité sociale.

Petites piqûres contre grands maux
Selon le type de mal pour lequel vous consultez, l’acupuncteur choisit d’utiliser soit une aiguille soit un moxa, bâtonnet d’armoise incandescent que l’on approche du point d’acupuncture. Calmer les nausées pendant la grossesse est un des motifs de consultation les plus fréquents avec le mal de dos, les jambes lourdes et les troubles du sommeil. En général, il faut compter entre 2 et 4 séances pour que cela produise les effets attendus. A noter aussi que l’acupuncture favorise la montée de lait !

L’acupuncture pour être prête le jour J
La technique peut aussi être privilégiée dans des cas de retard de croissance intra-utérin ou pour prévenir un accouchement prématuré. Lorsque le bébé est en siège, elle se révèle souvent être salvatrice puisqu’elle permet au bébé de se retourner naturellement. Assouplir le périnée et provoquer l’ouverture du col sont également possibles grâce à l’acupuncture. Si une péridurale vous est interdite, sachez que l’acupuncture est un bon moyen d’appréhender le travail et l’intensité de la douleur. Pour ces différents cas, il convient de consulter un acupuncteur dès le 5ème mois de grossesse, plus tard (37,5ème semaine d’aménorrhée) lorsque le bébé est en siège. Certaines maternités offrent aussi la possibilité de consulter un acupuncteur lors de l’accouchement pour lutter contre la douleur.

A vous de choisir la méthode qui vous convient le mieux pour être au top le jour J !
Le yoga • La sophrologie • L’haptonomieLa préparation en piscineLe chant prénatalLe watsu
La fasciathérapie
La méthode BonapaceL’acupuncture La méthode PilatesLes doulas