Sténose du pylore

Si bébé vomit quasi en permanence, c’est peut-être justement parce qu’il souffre de ce qu’on appelle scientifiquement une sténose du pylore.
Une affection qui rend la vie de bébé et de ses parents parfois un peu difficile. Le point sur la sténose du pylore et les vomissements du nourrisson.


La sténose du pylore qu’est-ce que c’est?

Aux confins de l’estomac et du duodénum, se trouve ce qu’on appelle le pylore. Quand ce muscle s’épaissit, cela provoque des vomissements caractérisés. Les aliments ne peuvent plus passer correctement de l’estomac vers l’intestin grêle. Le bébé garçon est davantage touché que le bébé fille. Le diagnostic est pour une fois assez facile à déterminer. Le bébé va vomir une première fois vers entre le 15ème et le 20ème jour de sa vie, ce qui lui ainsi environ 3 premières semaines de vie pour savourer son biberon sans le rejeter. Bébé vomit à chaque repas comme une sorte de jet. Si bébé tête, le vomissement ressemble plus à une sorte de crachat. Il va en général vomir plus que le repas ingurgité. Son appétit n’est pas pour autant modifié. Ses selles sont plus rares et plus dures. Enfin, bébé peut perdre du poids et présenter un ictère.

Les conséquences d’une sténose du pylore
La sténose du pylore dure en général jusque vers l’âge de 6 mois. La première conséquence immédiate est une déshydratation. En effet, si l’enfant rejette tout ce qu’il mange, il a de bonnes chances de se déshydrater à vitesse grand V. Antécédents familiaux ou génétiques sont souvent la cause d’une sténose du pylore. En tout état de cause, il s’agit de ne pas confondre sténose du pylore avec une allergie, un reflux gastro-oesophagien ou une infection. Seul l’examen clinique du pédiatre permettra d’en juger.

Comment venir à bout d’une sténose du pylore
Au préalable, votre médecin prescrira des analyses de sang à bébé pour confirmer ou infirmer le diagnostic. Parfois, bébé peut être hospitalisé et mis sous perfusions pour éviter tout risque de déshydratation. Une intervention chirurgicale bénigne (la pyloroplastie) permet d’inciser le muscle du pylore, histoire de remettre les aliments sur la bonne voie ! Après l’opération, bébé reprend une alimentation normale, mais par petites doses et en fractionné. S’il régurgite encore pendant quelques jours, rassurez-vous, c’est normal.

En conclusion : maintenant que vous en savez plus, à vous de surveiller bébé au plus près. Et surtout, n’oubliez pas, on ne panique pas à la moindre régurgitation, surtout au début ! Pour celles dont le reflux est une hantise, privilégiez l’allaitement, les rejets et vomissements étant moins usuels avec ce type de pratique. Pensez aussi à vérifier ce que vous donnez à votre bébé, une bonne hygiène alimentaire prévient souvent des risques de sténose du pylore.