Mon rendez-vous anesthésiste !

Vous l’avez saisi à travers les témoignages de votre entourage ou en lisant les articles de notre site, la grossesse, c’est aussi beaucoup de rendez-vous à caler sur son agenda. Et s’il en est qu’il ne faut pas oublier, c’est bien le rendez-vous avec l’anesthésiste. On vous explique pourquoi !

Programmer son entretien avec l’anesthésiste
Ca y est, vous entamez le 3ème trimestre de grossesse, alors, n’oubliez pas, c’est le moment de rencontrer l’anesthésiste à la maternité. Votre médecin a déjà du d’ailleurs vous le rappeler. Ce rendez-vous a lieu soit à la fin du 8ème mois soit au début du 9ème, il est obligatoire que vous vouliez ou non une péridurale. Césarienne, forceps ou révision utérine sont autant de raisons qui peuvent conduire l’équipe médicale à recourir à une anesthésie.

Que mentionner à l’anesthésiste ?
Cet entretien est bien sûr le moment d’exprimer ou non votre souhait d’une péridurale. Surtout, au cours de ce rendez-vous, l’anesthésiste vous prend la tension et vous interroge sur vos antécédents médicaux. Objectif : déceler la moindre contre-indication qui pourrait vous interdire une péridurale, en clair, les antécédents médicaux et allergiques, une infection de la peau dans la région lombaire. Il vous prescrit alors un bilan sanguin pour évaluer l’état de votre coagulation. Temps de coagulation, taux de plaquettes sanguines, nombre de facteurs de coagulation…, rien n’est laissé au hasard. Bien entendu, et surtout, si vous appréhendez la pose de la péridurale, n’hésitez pas à interroger l’anesthésiste. Il vous expliquera les différentes techniques d’anesthésie et les étapes.

Bon à savoir : la péridurale vous est posée quand le col est dilaté à 2/3 centimètres, vous serez en mesure dans la plupart des maternités de gérer le dosage pour avoir quand même quelques sensations, notamment quand la tête du bébé apparaît. Pensez aussi à le questionner sur les risques ou les effets secondaires. Beaucoup de femmes ont peur d’une paralysie suite à une péridurale. Sachez qu’aujourd’hui, la technique est largement éprouvée et que le risque est quasi nul !

Bref, vous ne devez pas vous endormir sur votre calendrier de grossesse et ratez le rendez-vous avec l’anesthésiste, il y va du bon déroulement de votre accouchement !