Les différents types de cancer du poumon

Selon l’endroit du poumon où se loge la tumeur, le cancer du poumon présente des symptômes et répond à des traitements différents. Il existe donc différents types de cancer du poumon, principalement deux, que nous allons vous décrire dès maintenant.

Le cancer du poumon dit à petites cellules
C’est la forme de cancer du poumon la moins répandue, environ 1 cas sur 5. Mais c’est aussi le type de cancer du poumon le plus dangereux car il se développe en général sur d’autres parties du corps. On parle alors de tumeur maligne. La raison principale est le tabac pour 95% des cas. Ce type de cancer se développe à partir des cellules de l’épithélium du poumon et naît des bronches. Il se développe aussi très vite avec des métastases qui se multiplient rapidement et atteignent progressivement le foie, la moelle osseuse, le cerveau et le tissu osseux. Ce type de cancer du poumon dit à petites cellules réagit à la radiothérapie et à la chimiothérapie. Si le cancer du poumon dit à petites cellules reste localisé au niveau du thorax, le stade d’évolution est limité. Quant au traitement, le médecin orientera le patient vers de la chimiothérapie associée ou pas à de la radiothérapie. La chirurgie n’est pas recommandée dans ce type de cancer du poumon dit à petites cellules. Des check-ups réguliers sont ensuite nécessaires pour vérifier que le cancer du poumon ne réapparaisse pas.

Le cancer du poumon non à petites cellules
C’est la forme de cancer du poumon la plus fréquente, pour environ 80% des cas. Ce type de cancer du poumon se subdivise en 3 sous catégories : carcinomes épidermoïdes, adénocarcinomes et carcinomes à grandes cellules. On parle aussi ici de cancers primitifs, des cancers qui sont apparus en premier dans les poumons. L’adénocarcinome bronchique présente des lésions situées en périphérie du poumon et n’est pas souvent lié au tabac comme la plupart des cancers du poumon. Il concerne davantage les femmes et notamment, celles qui fument. Le carcinome épidermoïde se développe dans les grosses bronches et serait du au tabagisme. Quant au carcinome à grandes cellules, ce type de cancer du poumon se situe sur n’importe quelle partie du poumon et évolue en général assez vite. Les carcinomes concernent davantage les hommes et les personnes âgées des deux sexes. Le cancer du poumon non à petites cellules est d’abord localisé (stade 1) avant d’atteindre les ganglions lymphatiques (stade 2). Il se propage ensuite vers des organes voisins (stade 3)  et plus éloignés (stade 4).

Les métastases secondaires
Appelées aussi métastases pulmonaires, ces tumeurs sont issues de cellules cancéreuses venant d’un autre organe et qui se propagent ensuite vers les poumons. Il faut savoir aussi que certains cancers comme le cancer du sein, le cancer du côlon et le cancer de la prostate peuvent aussi engendrer des métastases pulmonaires. Les métastases se forment à la surface des poumons. L’évolution dépend du type de cancer à l’origine comme le traitement.