Le streptocoque B

Streptocoque B…
Bactérie à éviter !

Le streptocoque B est une bactérie que nous avons tous dans notre corps. Le danger survient lorsqu’elle se réveille, un danger surtout pour le nouveau-né.

Les caractéristiques
du streptocoque B

Cette bactérie se loge dans l’intestin et dans le vagin. Environ 10 à 30% des femmes sont porteuses du streptocoque B.

Elles sont considérées comme porteuses saines, autrement dit, ne présentent aucun problème de santé lié à cette bactérie. Le danger apparaît lorsque la femme est enceinte et notamment, si les membranes sont rompues pendant l’accouchement. Mort in utero, avortement tardif, accouchement prématuré, septicémies, infections pulmonaires et méningites, autant de risques que peut entrainer le streptocoque B.

Le bébé peut être contaminé avant ou pendant l’accouchement mais également après, par simple contamination interhumaine. Le taux de transmission de la mère infectée au bébé est d’environ 50% et entre 1 et 2% des nouveaux-nés développeront un streptocoque B. Les conséquences pour eux : des affections du sang, du cerveau, des poumons ou de la moelle épinière.

Comment dépister un streptocoque ?
Il suffit de faire pratiquer à la mère un examen de sang entre la 35 et la 37ème de grossesse. Si elle est infectée, il s’agira de lui administrer un traitement antibiotique au moment du travail. Les femmes à risque sont celles ayant eu notamment des infections du rein ou de la vessie, dont le travail débute avant la 37ème semaine, dont les membranes sont rompues et le travail se prolonge au-delà de 18 heures, les femmes qui aussi ont une fièvre pendant le travail, ou ayant déjà accouché d’un enfant infecté.

Que se passe-t-il si mon bébé est infecté ?
80% des infections interviennent dans les 24h qui suivent la naissance, on parle d’infection précoce. Les bébés auront été infectés au moment de leur passage dans le canal génital de la mère. Irritabilité, léthargie, grognements, manque d’appétit, détresse respiratoire, fièvre sont les symptômes d’une infection précoce. Une infection tardive, en revanche, peut survenir dans les 10 jours suivant la naissance. Dans ce cas, elle se manifeste par une méningite avec septicémie.

Un bébé infecté est aussitôt traité par l’administration en intra-veineuse d’amoxicilline pendant les premières 48 heures et ce parfois, jusqu’à 3 semaines, en fonction des localisations infectieuses (méningite, arthrite…). Dans les cas d’infections tardives, le traitement antibiotique ne suffit parfois pas et le risque de décès est plus élevé, même si bien entendu, ce risque est minime puisque la mère infectée et traitée lors de l’accouchement par antibiotiques a peu de chance de transmettre la bactérie à son enfant.

Et l’avenir ?
En France, environ 800 cas d’infections néonatales invasives sont dénombrées chaque année, provoquant entre 50 et 100 décès. La mortalité des infections néonatales dues au streptocoque B, bien qu’encore élevée, a cependant nettement diminué puisqu’elle était de 55 % dans les années 1970. Malheureusement, il n’existe pas encore de vaccin même si l’Institut Pasteur à Paris collabore activement avec des équipes de chercheurs portugais pour mettre au point de nouvelles cibles vaccinales.