Le quotient familial

Le quotient familial

Le quotient familial : kesako ?
Au lendemain de la seconde guerre mondiale, tout est à reconstruire et il s’agit d’encourager la natalité en France, qui panse encore ses victimes et déplore ses morts. C’est dans ce contexte qu’émerge une nouvelle politique de la famille sous l’impulsion du Général de Gaulle et qu’est donc créé le fameux quotient familial. Mais au fait, c’est quoi au juste le quotient familial ? Et surtout, est-il utile ? Toutes les réponses ci-après !

 Petite définition du quotient familial
Tout le monde ou presque, en tout cas, les familles, ont déjà entendu parler du fameux quotient familial. Pour celles et ceux qui ne seraient pas complètement au fait de son actualité, voici à quoi correspond le quotient familial. C’est un outil mis en place par les gouvernements pour disposer d’un mode de calcul des ressources mensuelles de chaque famille. Autrement dit, le quotient familial a été créé au lendemain de la seconde guerre familial pour faciliter plus de justice sociale.

En effet, chaque famille se voit attribuer un quotient familial en fonction de ses revenus et paie une certaine contribution des services et prestations à laquelle elle prétend. Plus le quotient familial est élevé et plus la famille paie cher ses prestations familiales comme la cantine ou les loisirs des enfants. Le quotient familial avait donc aussi pour but d’encourager la natalité en France et de réduire le montant des impôts des familles.

Comment calculer votre quotient familial
C’est simple, la formule mathématique est la même pour tous. De plus, il faut savoir que le quotient familial peut bouger d’une année à l’autre, surtout, si un autre enfant voit le jour dans la famille, si la situation professionnelle de l’un des deux parents a évolué ou si un accident de la vie est survenu. Pour calculer votre quotient familial, vous devez prendre le 1/12ème de vos ressources annuelles imposables, ajoutez vos prestations mensuelles et divisez le total par le nombre de parts.

Pour savoir de combien de parts vous disposez : un ou deux parents avec 1 enfant, c’est 2,5 parts ; on passe à 3 parts avec 3 enfants ; 4 parts avec 3 enfants ; 4,5 parts avec 4 enfants. Au-delà de 4 enfants, il vous suffit d’ajouter 0,5 part par enfant. Idem pour un enfant handicapé. Vous trouverez sur le site de la CAF plus d’éléments vous permettant de calculer votre quotient familial et de déterminer le nombre de vos parts en fonction de votre structure familiale.

 A quoi sert le quotient familial
Le quotient familial permet de déterminer le montant de certaines prestations familiales comme par exemple, le mode de garde (nourrice ou crèche), les centres de loisirs, la cantine, l’aide à domicile (repassage, ménage, soutien scolaire…), les bons vacances ou les aides personnalisées. Certains comités d’entreprises requièrent le quotient familial pour déterminer le montant des vacances pour les enfants ou carrément, l’affectation de la famille dans tel ou tel lieu de vacances. Force est de constater que l’instauration du quotient familial permet à des familles de recourir à certains types de services ou prestations qu’elle ne pourrait pas s’offrir sans, eut égard à un montant trop élevé.

En conclusion, le quotient familial, instauré pour créer plus de justice sociale et de permettre l’accès aux familles à de plus nombreuses prestations, risque d’être remis en question par le gouvernement Hollande au profit d’un impôt forfaitaire par enfant. Les familles de plus de 3 enfants seraient lésées tandis que la mesure profiterait aux plus pauvres. Même si rien ne semble encore décidé, reste à espérer que le principe même du quotient familial demeure intact.

Articles sur le même thème