La couperose

Touchant un peu plus d’une personne sur sept, la couperose est une affection qui n’a rien de grave mais qui peut être très mal vécue à cause de sa localisation sur le visage. Il existe heureusement désormais des traitements perfectionnés qui permettent de retrouver une peau homogène.

Qu’est-ce que la couperose ?
La couperose est une affection qui correspond à une hyper- réactivité des vaisseaux sanguins situés au niveau du visage. Elle touche plus fréquemment les personnes qui ont le teint et les yeux clairs ainsi que les femmes. On observe également un facteur génétique prédisposant c’est-à-dire qu’une personne dont un parent présente de la couperose a plus de chances d’en présenter à son tour. Cette affection ne doit pas être confondue avec la rosacée qui se manifeste par l’apparition de petits boutons et qui est associée à la couperose proprement dite.

Quels sont les symptômes de la couperose ?
La couperose fait directement suite à l’érythrose, une affection correspondant à l’apparition de rougeurs mais sans que les vaisseaux ne restent dilatés. Les premiers signes sont ainsi une sensation d’échauffement et de picotement au niveau de visage pouvant être très intense et se localisant surtout au niveau des joues.  Lorsque la couperose prend le pas sur l’érythrose, il apparaît alors de petits sillons rouges ou violacés sur les joues, les ailes du nez et parfois même le menton et le front, des sillons qui traduisent en fait une dilatation permanente des vaisseaux sanguins qui ont été trop sollicités.

Des facteurs aggravants
Tout comme pour l’érythrose et la rosacée qui sont des affections liées, la couperose est favorisée par des facteurs aggravants qui renforcent le phénomène de dilatation des vaisseaux sanguins. On peut citer parmi ces facteurs la consommation d’alcool et de café, des repas trop épicés et d’une manière générale des boissons et des repas pris trop chauds, le tabac, le stress et l’émotivité, des expositions répétées et prolongées au soleil ou encore des changements brutaux de température comme il est souvent le cas en hiver lorsque l’on entre dans un lieu chauffé alors qu’il fait froid dehors. Il est ainsi préférable – hormis bien évidemment les changements de température que l’on ne peut pas esquiver – d’éviter autant que possible tous ces éléments. À noter aussi que la grossesse peut provoquer chez certaines femmes de la couperose du fait des changements hormonaux.

Quel est le traitement contre la couperose ?
Si la couperose est légère, votre dermatologue pourra dans un premier temps vous conseiller des crèmes qui limitent la dilatation des vaisseaux ou bien qui renforcent la peau face aux agressions extérieures. D’une manière générale, il est important que vous vous hydratiez la peau tous les jours et spécialement les mois d’hiver afin de prévenir autant que possible l’aggravation de la couperose. Si celle-ci est plus sévère et qu’elle vous gêne dans votre vie sociale, votre dermatologue vous indiquera alors un traitement par laser qui permet de faire disparaître les vaisseaux disgracieux en deux à trois séances d’une vingtaine de minutes, des séances qui doivent obligatoirement être pratiquées durant l’hiver car la peau ne doit pas être exposée au soleil dans les semaines qui suivent. Une autre technique consiste à procéder par électrocoagulation mais ce traitement est de moins en moins proposé car il est plus douloureux et moins efficace. Le laser s’avère donc être la meilleure solution pour se débarrasser en quelques mois de sa couperose !