Ganglions dans le cou

Ganglions dans le cou : faut-il s’inquiéter ?

Rien que le mot ganglion fait déjà un peu peur…Alors qu’en fait, un ganglion, même situé au niveau du cou, ne veut pas forcément dire maladie grave. Le point sur les ganglions dans le cou, leurs causes possibles, leur diagnostic et les traitements à suivre.

Ganglions dans le cou
Un ganglion dans le cou se caractérise par la présence d’une boule au niveau du cou, très palpable au toucher.
En fait, c’est un ganglion qui a augmenté de volume. Dans le cou, nous avons des ganglions normalement présents à l’arrière de façon verticale. Ils forment ce qu’on appelle une chaine ganglionnaire. D’autres ganglions existent sous la mâchoire. Dès qu’un ganglion gonfle, c’est qu’il y a infection ou en tout cas, que notre système immunitaire est défaillant.

Les causes des ganglions dans le cou
Un ganglion gonflé dans le cou revêt diverses causes. Le plus souvent, c’est le signe d’une infection bactérienne ou parasitaire comme la toxoplasmose, la mononucléose infectieuse, la rubéole, une angine (infection au streptocoque) ou une pharyngite. Dans ces deux derniers cas, les ganglions s’accompagnent de toux et parfois de fièvre. Les maladies de système et auto-immunes (VIH, Hépatite virale, lupus, polyarthrite…) peuvent également engendrer une augmentation du nombre de ganglions gonflés au niveau du cou. Cancer de la gorge ou  de thyroïde, leucémie, lymphome, telles sont les causes les plus graves.

Quand consulter
L’idéal est de voir votre médecin sitôt que vous ressentez la présence d’un ganglion anormalement gonflé au niveau de votre cou et dès lors que leur nombre augmente. Le médecin va vous palper puis vérifier s’il n’y a pas d’autres ganglions ailleurs qu’au niveau de votre cou. Une échographie et une prise de sang peuvent également permettre de confirmer et d’affiner le diagnostic.

Les traitements des ganglions du cou
Ils dépendent de la cause identifiée. S’il s’agit d’une infection ORL, prise d’antibiotiques et en quelques jours, votre ganglion dans le cou n’est plus qu’un mauvais souvenir. Dans les autres cas et surtout, si les ganglions dans le cou révèlent l’existence d’un cancer, le traitement sera alors adapté en conséquence.

 

cancer-thyroide

cancer-gorge