L’eczéma chronique

0
34

Faisant partie des différentes formes de dermatite, l’eczéma chronique est une affection qui se caractérise par sa persistance dans le temps. Ses symptômes diffèrent un peu de ceux des autres types d’eczéma mais son traitement repose sur les mêmes principes.

Qu’est-ce que l’eczéma chronique ?
Également appelé dermatite chronique, l’eczéma chronique est une des formes de l’eczéma. Il existe en effet quatre grands types de cette maladie, à savoir l’eczéma de contact, l’eczéma atopique ou dermatite atopique, la dermatite séborrhéique et donc l’eczéma chronique. Il s’agit d’une affection inflammatoire de la peau qui touche principalement les jeunes adultes et plus encore les femmes. Les personnes ayant présenté une dermatite atopique (qui se rencontre chez les nourrissons) pendant leur enfance sont par ailleurs prédisposées à développer un eczéma chronique à l’âge adulte, tout comme les personnes sujettes aux rhinites allergiques et à l’asthme. Cette maladie survient enfin généralement suite à un facteur déclenchant, les principaux étant le froid et les différentes formes de stress (surmenage, choc émotionnel, anxiété…). Si l’origine de l’eczéma chronique n’est enfin pas clairement identifiée, une prédisposition génétique semble favoriser l’affection.

Quels sont les symptômes de l’eczéma chronique ?
Contrairement aux autres formes d’eczéma qui déclenchent l’apparition de vésicules sur des plaques rouges, la dermatite chronique se manifeste par des plaques rosées mal délimitées sur lesquelles prédomine une impression de peau qui pèle à cause de l’accumulation de peaux mortes appelées squames. Il s’agit donc d’un eczéma « sec ». On observe également des sortes de sillons plus ou moins profonds tandis qu’une sensation de tiraillement voir de démangeaison est souvent décrite par les patients.
Ces plaques peuvent apparaître sur l’ensemble du corps mais on les rencontre plus volontiers sur les joues, les mains, les bras et les pieds ainsi qu’au niveau des plis du corps, à savoir la base du cou, le creux de coudes ou encore l’arrière des genoux. L’eczéma chronique se distingue ensuite par son caractère récidivant d’où le terme « chronique » : une même personne se plaint généralement des mêmes symptômes plusieurs fois dans l’année.

Quel est le traitement contre l’eczéma chronique ?
Tout comme pour les autres formes de dermatite, l’eczéma chronique se soigne via des traitements locaux. Le médecin conseille généralement de se laver avec un savon doux de type pain surgras qui n’agresse pas la peau et indique également une crème dermatologique spécialement développée pour les peaux sujettes à l’eczéma et qui est à retirer en pharmacie.
Si les démangeaisons ou l’inconfort esthétique sont trop importants, le dermatologue prescrit un traitement à base de corticoïdes sous forme de pommade. Dans les cas les plus sévères, des antihistaminiques peuvent également être indiqués.
De petites habitudes permettent enfin de limiter l’eczéma chronique, à savoir l’hydratation chaque matin ou chaque soir de la peau spécialement durant les mois d’hiver (même avec une crème plus commune que celles vendues en pharmacie), l’utilisation d’une eau tiède et surtout pas trop chaude ou encore la pratique d’une technique de relaxation si les épisodes de dermatite chronique sont clairement liés au stress.