Anorexie et adolescents

0
510

Touchant essentiellement les adolescentes, l’anorexie est une maladie psychologique qui fait peur, et à juste titre puisqu’elle peut progresser extrêmement rapidement et dans les cas les plus graves conduire au décès. Il est ainsi essentiel de réagir au plus vite car plus cette pathologie est prise en charge tard, plus la guérison est compliquée.

Qu’est-ce que l’anorexie ?
L’anorexie est un trouble du comportement alimentaire qui apparaît généralement à l’adolescence et principalement chez les jeunes filles puisque seulement un anorexique sur dix est un garçon. Mais il arrive également que cette maladie apparaisse à l’âge pré-pubère et donc vers 9-10 ans. L’anorexie se caractérise par une obsession permanente du poids et par la volonté d’en perdre en se privant petit à petit de nourriture. En ce qui concerne les causes, celles-ci ne sont pas encore bien identifiées mais il semblerait qu’il s’agisse d’une perte de repères quant à sa propre identité : devant un corps changeant qu’elle ne reconnaît pas et qu’elle n’aime pas, une jeune fille se met en tête de contrôler celui-ci afin de se rassurer sur sa capacité à contrôler sa vie. Le culte de la minceur récurrent dans les magazines et dans les clips musicaux serait également un élément favorisant la maladie. On observe enfin fréquemment une association entre anorexie et boulimie.

Quels sont les signes de l’anorexie mentale ?
Ne paniquez pas si vous constatez que votre fille de 15 ans a amorcé un régime afin de perdre quelques kilos superflus. L’anorexie est en effet une maladie chronique qui laisse apparaître au fil des semaines et des mois de nombreux signes inquiétants, à savoir une privation progressive de nourriture, une difficulté à manger une toute petite assiette, un amaigrissement important et prolongé sans réelle volonté de s’arrêter à un poids défini, une obsession anormale pour la valeur calorique des aliments ou encore une utilisation excessive de la balance pour contrôler son poids.

Certains parents peuvent ne pas se rendre compte tout de suite du problème de leur enfant car l’anorexie est avant tout une maladie psychologique. Un ado fait en effet le maximum pour cacher ses symptômes en prétextant avoir déjà dîné chez une amie, en mangeant normalement en famille pour ensuite aller se faire vomir ou encore en portant des vêtements amples. Et même devant l’évidence, une fois que ses parents ont détecté le trouble, un jeune homme ou une jeune fille anorexique refuse d’admettre son problème. Il apparaît enfin qu’une ado anorexique est souvent perfectionniste et hyperactive.

Quels sont les dangers de l’anorexie ?
La privation d’alimentation et l’amaigrissement qui y est associé ont des conséquences extrêmement néfastes sur la santé à cause du manque de nutriments apportés à l’organisme. L’anorexie peut ainsi entraîner une chute de cheveux, la disparition des règles, des insomnies, des chutes de tension, des malaises fréquents, des troubles cardio-vasculaires ou encore une réduction de la masse osseuse et donc un « affaiblissement » du squelette qui est de ce fait plus exposé aux fractures. La maladie est également souvent associée à une anxiété, une dépression et des idées suicidaires, et dans les cas les plus extrêmes, elle peut mener à un décès par sous-nutrition ainsi qu’au suicide.

Quel est le traitement de l’anorexie ?
Le traitement de l’anorexie repose essentiellement sur une prise en charge psychologique avec l’établissement d’un suivi thérapeutique destiné à déceler l’origine de la maladie puis à travailler dessus. Mais cette prise en charge peut être délicate si l’ado continue à nier son trouble en refusant d’être soignée. Si la psychothérapie ne suffit pas et qu’une jeune fille s’enfonce encore dans l’anorexie, une hospitalisation devient nécessaire afin de prendre en charge, jour et nuit, le poids et l’état psychologique de l’adolescente.